Les prix stagnent en novembre aux États-Unis

L'indice des prix à la consommation aux États-Unis... (PHOTO AP)

Agrandir

L'indice des prix à la consommation aux États-Unis est demeuré inchangé sur un mois en données corrigées des variations saisonnières tandis que les prix hors alimentation et énergie ont avancé de 0,2% en novembre, conformément aux prévisions, et de 2% sur un an, le plus fort niveau depuis mai 2014.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les prix à la consommation aux États-Unis ont stagné en novembre comme s'y attendaient les analystes, mais l'inflation sous-jacente sur un an (hors énergie et alimentation) s'est rapprochée de l'objectif de la Réserve fédérale (Fed), selon l'indice CPI publié mardi par le département du Travail.

L'indice des prix à la consommation est demeuré inchangé sur un mois en données corrigées des variations saisonnières tandis que les prix hors alimentation et énergie ont avancé de 0,2% en novembre, conformément aux prévisions, et de 2% sur un an, le plus fort niveau depuis mai 2014.

Ce seuil de 2% sur un an en données brutes pour l'inflation sous-jacente devrait conforter la Fed dans son intention de relever les taux d'intérêt à l'issue d'une réunion monétaire mercredi. La Banque centrale aimerait voir l'inflation remonter vers un objectif de 2% à moyen terme, un niveau qu'elle estime sain pour l'économie.

En novembre, les prix ont été contenus par une nouvelle baisse des prix de l'énergie (-1,3%) et un léger recul des prix de l'alimentation (-0,1%).

La hausse des prix hors énergie et alimentation en revanche a été tirée par une nouvelle avancée des prix des soins médicaux (+0,4%), de ceux des loyers (+0,2%), et des coûts des billets aériens (+1,2%).

Les prix de l'alimentation ont reculé de 0,1%, leur premier repli depuis mars.

Le ministère du Travail indique par ailleurs que le salaire horaire moyen a progressé de 0,1% après une avancée de 0,2% les deux mois précédents.

La Réserve fédérale entame mardi une réunion monétaire de deux jours qui devrait déboucher selon les attentes sur une modeste hausse des taux d'intérêt, la première depuis presque dix ans alors que les taux ont été maintenus proches de zéro depuis la crise financière.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer