Coca-Cola retire définitivement une pub jugée «raciste» au Mexique

Des représentants d'une coalition pour les droits des... (Photo Marco Ugarte, AP)

Agrandir

Des représentants d'une coalition pour les droits des consommateurs donnent une conférence dénonçant la campagne de Coca-Cola, mercredi.

Photo Marco Ugarte, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MEXICO

Le géant américain des boissons non alcoolisées Coca-Cola a annoncé jeudi qu'il retirait définitivement une publicité jugée « raciste » par des membres d'une communauté indigène mexicaine.

« L'intention était de donner un message d'unité et de bonheur entre les différentes communautés. Nous n'avons pas cherché à offenser ou dénigrer qui que ce soit », a expliqué le directeur de la publicité de Coca-Cola au Mexique, Diego Bracamontes, sur une radio nationale.

« Nous regrettons que le message ait été mal interprété, notre intention était justement inverse », a ajouté M. Bracamontes, en confirmant que « la vidéo ne sera plus diffusée ».

La publicité, diffusée uniquement sur les réseaux sociaux, montre un groupe de jeunes conduisant jusqu'au village de Totontepec, dans l'État d'Oaxaca, dans le sud du Mexique, apportant une glacière remplie de bouteilles de Coca-Cola et construisant un arbre de Noël rouge, fait à l'aide de capsules aux couleurs de la marque de sodas, sous le slogan « Restons unis ».

Elle a déclenché la colère d'une communauté indigène mexicaine et de plusieurs ONG des droits de l'homme qui y ont vu des connotations racistes et exigé mercredi des sanctions à l'encontre du géant américain.

Cette publicité présente les peuples indigènes « comme culturellement et racialement inférieurs » estime Elvira Pablo de la communauté mixe et membre de l'ONG Aser Litigio, un groupe qui défend les droits des communautés indigènes.

En outre, « elle promeut la rupture du tissu social en essayant d'imposer une culture de la consommation, étrangère aux communautés ».

« La majorité des commentaires reçus à travers les réseaux sociaux ont été négatifs » a reconnu M. Bracamontes.

La diffusion de la publicité avait été suspendue mardi soir par la multinationale d'Atlanta suite aux premières réactions des internautes.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer