Rentrée en berne pour Libération et L'Express

La presse magazine subit aussi en recul quasi... (PHOTO AP)

Agrandir

La presse magazine subit aussi en recul quasi général.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Les quotidiens nationaux français ont vu leurs ventes reculer de 1,27% en septembre 2015, avec un bond de 11,5% pour L'Équipe mais une chute de 16,3% pour Libération, un recul qui frappe aussi les magazines, notamment L'Express.

Les quotidiens sont plombés par leurs ventes en kiosque, en baisse de 9,4% en moyenne, selon une compilation de La Correspondance de la presse. Ce déclin les touche tous, et surtout Libération (-26%), mais il est aussi de 15-16% pour Le Monde, Les Échos et Le Figaro, et de 7-8% pour Le Parisien et Aujourd'hui en France.

Leurs abonnements ont moins baissé (-3% en moyenne) et à l'inverse leurs ventes numériques ont bondi de 40%, mais les situations varient beaucoup d'un titre à l'autre.

Succès de la rentrée, L'Équipe, dans son format tabloïd deux fois plus petit qu'avant: depuis le démarrage de cette nouvelle formule le 18 septembre et jusqu'au 26 octobre, le journal sportif a vu ses ventes grimper de 17% en un an, dont +8,5% pour les ventes au numéro, a précisé le groupe.

À l'inverse, Libération, malgré une nouvelle formule adoptée le 1er juin, demeure en net recul, de 16,3% en septembre. Depuis un an, le journal, racheté par Patrick Drahi, a subi une réduction de ses effectifs journalistes d'une cinquantaine de personnes, réduit un peu sa pagination et augmenté son prix.

Après un rebond de 15% au premier trimestre, (105 000 exemplaires par jour en moyenne), tiré par les ventes exceptionnelles qui ont suivi l'attentat contre Charlie Hebdo, Libération est retombé à 86 000 exemplaires au 2e trimestre puis 80 000 au 3ème, handicapé par une chute des ventes en kiosque en septembre à 22 000 exemplaires. Ses ventes numériques plafonnent sous les 9000 exemplaires, moins qu'il y a un an.

La Croix progresse en septembre (+2,36%), Les Échos (+0,1%) et Le Figaro (-0,53%) restent stables mais Aujourd'hui en France perd 8,72% et Le Monde 4,67%.

Le Parisien, que vient de racheter LVMH, affiche une baisse de 6,9%, à 207 000 exemplaires, avec des ventes numériques toujours marginales.

Au cours des 9 premiers mois de l'année, seuls Les Échos (+1,51%) et L'Équipe (+0,15%) sont en hausse, alors que les autres reculent, surtout ceux qui n'ont pas trouvé de relais dans le numérique comme Aujourd'hui en France et Le Parisien (-6,7% chacun) et «Libération» (-4,23%).

Les deux leaders français de la presse, Le Monde et Le Figaro sont moins touchés, avec des baisses limitées à respectivement -1,8% et 0,76% en 9 mois. Grâce à ses abonnés très fidèles, La Croix résiste à -1%.

La presse magazine subit aussi en recul quasi général, en particulier les news magazine. Sur 34 publications qui ont publié leurs chiffres du 3e trimestre, seule une poignée progresse par rapport au 3e trimestre 2014, dont Courrier International, Grazia, Valeurs Actuelles, M le Magazine du Monde et Marianne.

Chez les généralistes, le recul touche d'abord L'Express (-20,3% à 324 500 exemplaires), ainsi que L'Obs (-14,5% à 383 000 ex.) mais aussi Challenges (-14%), le Journal du Dimanche (-11,6%), VSD (-11%), Paris Match (-8%, 560 000 ex.) et Le Point (-7%).

En hausse en revanche, «Valeurs Actuelles»(+4% à 116.000 ex.) ainsi que M le Magazine (+2,7%), «Courrier international» (+1%) et «Marianne» (+1%).

Tous les titres de la presse people ont fortement baissé au 3e trimestre, surtout Public (-26,5%), mais aussi Closer (-13%) et Voici (-10%). La morosité atteint aussi la presse télé, avec des baisses des ventes allant de 3% à 6,6%.

La presse féminine n'est pas préservée, avec des reculs allant de 8,8% pour Femme Actuelle, n°1 du secteur, à -4% pour Elle.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer