Les commandes de biens durables reculent aux États-Unis

Si les commandes automobiles ont rebondi aux États-Unis,... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Si les commandes automobiles ont rebondi aux États-Unis, gagnant 1,8% le mois dernier après avoir été dans le rouge en août, celles du secteur aéronautique civil ont chuté de 35,7%.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les commandes de biens durables aux États-Unis ont baissé en septembre pour le 2e mois consécutif dans la mesure des attentes des analystes, plombées par le secteur des transports, selon les données publiées mardi par le département du Commerce.

Elles ont reculé de 1,2% en un mois pour s'établir à 231,1 milliards de dollars en données corrigées des variations saisonnières après avoir déjà chuté de 3% en août. Le ministère a nettement révisé en baisse ce chiffre du mois d'août, initialement estimé à -2%.

Dans leur prévision médiane, les analystes tablaient sur un recul de 1,3% en septembre.

En excluant le secteur volatil des transports, les commandes de biens durables, qui comportent tous les produits ayant une durée de vie de plus de trois ans, atténuent leur déclin à -0,4%.

Sans celui de la défense, elles ont chuté de 2%.

Pour septembre, le secteur des transports, à lui seul, a vu ses commandes régresser de 2,9% à 75,5 milliards de dollars.

Si les commandes automobiles ont rebondi, gagnant 1,8% le mois dernier après avoir été dans le rouge en août, celles du secteur aéronautique civil ont chuté de 35,7%.

Quasiment tous les secteurs sont en retrait hormis les dépenses d'armements, qui ont rebondi de 12,3% en septembre après un coup d'arrêt de -23,8% en août, et le secteur des équipements de communication (+2,4%).

Les commandes de métaux premiers sont en déclin de -2,9%, celles de machines-outils de -1,3% et celles d'ordinateurs de -0,6%.

Les stocks de biens durables ont légèrement régressé de 0,3% après avoir déjà reculé de 0,2% le mois d'avant.

L'administration publie jeudi sa première estimation de la croissance du PIB pour le 3e trimestre. Les analystes s'attendent à un ralentissement de l'expansion à +1,6% au lieu de +3,9% au 2e trimestre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer