Rémunération en hausse pour le grand patron de BCE

Le président et chef de la direction de... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le président et chef de la direction de BCE, George Cope, a empoché au total près de 11,5 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 4,7 % principalement attribuable à sa prime de 3,4 millions.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Le chef de la direction du conglomérat des télécommunications BCE (T.BCE) a vu sa rémunération globale progresser en 2014, même si les hauts dirigeants de la société se sont partagé moins d'argent par rapport à l'exercice précédent.

George Cope a ainsi empoché au total près de 11,5 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 4,7 % principalement attribuable à sa prime de 3,4 millions. Son salaire de base est demeuré inchangé, à 1,4 million.

La circulaire de sollicitation envoyée aux actionnaires en vue de l'assemblée annuelle du 30 avril souligne cependant que les cinq plus hauts dirigeants de l'entreprise se sont partagé 25,44 millions, en recul par rapport à 29,5 millions en 2013.

C'est le président de la division Bell Mobilité et des services résidentiels de Bell, Wade Oosterman, qui est à l'origine de ce recul de 13,8 %. De 2013 à 2014, son allocation fondée sur des actions est passée de 6,3 millions à 1,31 million. Cela a fait glisser sa rémunération globale de 8,9 millions à 3,9 millions.

Le chef de la direction financière, Slim Vanaselja, a quant à lui vu son salaire total bondir de 12 %, à 3,4 millions, en raison d'une augmentation de sa rémunération de base ainsi du montant de sa prime.

De son côté, même s'il a vu son salaire de base grimper de 25 000 $, à 625 000 $, le président de Bell marchés affaires, Thomas Little, a empoché 2,67 millions en 2014, soit 2 % de moins par rapport à 2013, en raison d'une prime moins élevée.

Le président de Bell Média, Kevin Crull, a quant à lui vu son salaire total progresser de 1,84 % pour s'établir à 3,9 millions en 2014.

La rémunération totale des patrons combine à la fois les salaires de base, les primes ainsi que les contributions aux régimes de retraite.

Pour l'exercice, BCE a vu ses profits s'établir à 2,36 milliards, ou 2,98 $ par action, en hausse de 19,6 % par rapport à 2013. Sur une base ajustée, le bénéfice a augmenté de 8,9 %, à 2,5 milliards, ou 3,18 $ par action.

Les recettes ont quant à elles été de 21 milliards, en hausse de 3,1 % comparativement à l'exercice 2013.

À la Bourse de Toronto, le titre de BCE a terminé la journée de mardi à 54,14 $, en hausse de 96 cents, ou 1,81 %.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer