Début d'une réunion du Comité monétaire de la Fed

La Fed devrait laisser ses taux directeurs inchangés... (PHOTO JONATHAN ERNST, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

La Fed devrait laisser ses taux directeurs inchangés alors qu'ils sont maintenus proche de zéro (entre 0% et 0,25%) depuis la crise financière de fin 2008.

PHOTO JONATHAN ERNST, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le Comité monétaire de la Banque centrale américaine a commencé mardi une réunion de deux jours très observée par les marchés car la Fed pourrait signaler qu'elle s'apprête à relever les taux d'intérêt dans les mois qui viennent.

«Le Comité de politique monétaire (FOMC) a commencé sa réunion à 10h30 comme prévu», a indiqué un porte-parole de la Réserve fédérale.

La Fed devrait laisser ses taux directeurs inchangés alors qu'ils sont maintenus proche de zéro (entre 0% et 0,25%) depuis la crise financière de fin 2008.

Mais de nombreux économistes s'attendent à ce que le Comité cesse de dire dans son communiqué qu'il «peut être patient» avant de resserrer la politique monétaire, ce qui pourrait signaler une première hausse des taux d'intérêt au plus tôt en juin, voire en septembre si la reprise économique américaine continue.

La présidente de la Fed Janet Yellen doit tenir une conférence de presse mercredi à 18h30, sa première de l'année après la tenue d'une réunion du Comité de politique monétaire.

Les marchés auront les yeux braqués sur l'événement qui pourrait avoir un nouvel impact sur le dollar. Le billet vert n'a cessé de s'apprécier depuis le début de l'année par rapport à l'euro dans l'anticipation d'une remontée des taux aux États-Unis et alors que la Banque centrale européenne a entamé une politique monétaire très accommodante qui diverge de celle que s'apprête à mener la Fed. En multipliant à son tour les achats d'actifs, la BCE vise à pousser les taux à la baisse pour favoriser une reprise et lutter contre une inflation trop basse.

La banque centrale américaine doit aussi publier mercredi de nouvelles prévisions économiques. Celles-ci pourraient s'avérer meilleures sur le front du chômage mais moins optimistes quant à la croissance et surtout à l'inflation, affirment les économistes. Plusieurs indicateurs ont été décevants avec l'hiver brutal de ce début d'année (mises en chantier, ventes de détail, commandes industrielles).

Les membres de la Fed publieront aussi leur prévision moyenne sur le niveau des taux d'intérêt au jour le jour. Lors de ce dernier baromètre publié décembre, 15 des 17 participants (pas tous membres votants du FOMC) tablaient assurément sur une première hausse des taux en 2015.

Une majorité estimaient que les taux directeurs atteindraient entre 1% et 2% d'ici fin 2015 et entre 2% et 4% en 2016. Ces estimations pourraient être nettement révisées en baisse, estiment les experts, vu la très faible inflation qui se situe bien en dessous de l'objectif de 2% de la Fed (+0,2% sur un an en janvier, selon l'indice PCE).




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer