Datective.ca: unir comme Cyrano de Bergerac

Guillaume Dumas, président de l'agence Datective.ca, dont la... (Photo François Roy, La Presse)

Agrandir

Guillaume Dumas, président de l'agence Datective.ca, dont la mission est de faciliter les rencontres.

Photo François Roy, La Presse

Guillaume Dumas et ses employés jouent les Cyrano de Bergerac. Ils courtisent et séduisent au nom d'hommes d'affaires, de cadres supérieurs et d'autres associés de cabinets d'avocats des femmes sur des sites de rencontres. Comme des détectives, ils recherchent des profils précis de célibataires à mettre en lien avec leurs clients.

«Des gens qui travaillent beaucoup et peut-être beaucoup trop! lance Guillaume Dumas. Nos clients n'ont pas le temps de passer une heure par soir devant l'ordi. Notre service vient faciliter leur vie.»

Voici la mission première de l'entreprise Datective.ca: faciliter les rencontres en utilisant la plume des six employés de Guillaume Dumas qui composent des mots pouvant attirer l'attention des célibataires inscrites sur des sites de rencontres.

«On a une clientèle exigeante qui n'est pas là pour perdre son temps, explique Guillaume Dumas. Nos employés ont un bac en lettres, sont capables d'improviser, ont une belle plume, un critère fondamental pour séduire. Ils sont polyvalents et renseignés. Ils peuvent se mettre dans la peau de nos clients qui, parfois, n'ont pas de talent d'écriture et les mettre en valeur.»

Trouver Roxane

Les clients, francophones, dans la quarantaine et majoritairement masculins, rencontrent leur Roxane une fois le contact assuré. Ceux-ci ont auparavant acheté des blocs d'heures chez Datective.ca pour s'assurer un travail de recherche et de rédaction. Un bloc de 40 heures par mois, par exemple, coûte 800$.

«Un tel forfait donne des résultats, affirme Guillaume Dumas. Nous ne sommes pas une agence de rencontres. On vend du temps, car on épluche les centaines de milliers de fiches de célibataires enregistrées au Québec. Les femmes reçoivent 100 messages par jour. Il faut donc se distinguer et faire bonne impression. En moins de trois semaines, on peut donner des contacts à nos clients.»

Inhabituelle et immorale comme méthode? Les célibataires français peuvent déjà compter sur le site NetDatingAssistant.com et les célibataires américains, sur quelques autres.

«Il y a quelque chose d'intéressant d'être le séducteur secret, la plume de quelqu'un, se défend Guillaume Dumas. Je le vois comme n'importe quelle entreprise d'écriture romanesque, mais avec une contrainte: celle de séduire quelqu'un qu'on n'a pas choisi. On est à une époque de sous-traitance. On choisit de payer pour l'efficacité. Par ailleurs, les sites de rencontres sont inondés de profils. On est un peu un système d'indexation. On a une méthodologie qui permet de sauver du temps.»

Le président de Datective.ca admet croiser des gens outrés chaque semaine par son service. «On me dit: «C'est de la manipulation! Ça ne se fait pas!» Je leur rappelle parfois que les comptes Twitter de certaines de leurs idoles sont gérés par un tiers et qu'ils ne s'en offusquent pas. Beaucoup de gens ne comprennent pas ce qu'on fait. En fin de compte, ça ne change pas la relation amoureuse. Je suis persuadé que mes clients sont de bonnes personnes. Et on n'intervient pas lors de la rencontre. Je ne suis pas là à souffler dans l'oreillette de mes clients ce qu'ils doivent dire à leur date!»

Quoi qu'il en soit, le service de l'entreprise trouve assez de personnes intéressées pour faire penser à son patron qu'il pourrait doubler dans la prochaine année le nombre de ses clients et employés. «Je suis très satisfait de la croissance, dit Guillaume Dumas, qui a étudié en psychologie et en sociologie. Je peux me permettre de prendre des vacances!»

----------------

2013

Date de fondation de l'agence

6

Nombre d'employés de l'agence Datective.ca




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer