Exclusif

Québecor a exprimé de l'intérêt pour RNC il y a un an

Après la presse écrite et la télé, Québecor songe-t-elle à se lancer en radio?... (Photo: PC)

Agrandir

Photo: PC

Vincent Brousseau-Pouliot, Jasmin Lavoie
La Presse

Après la presse écrite et la télé, Québecor songe-t-elle à se lancer en radio? Québecor a exprimé de l'intérêt pour acheter RNC Média il y a un an avant de rejeter ce scénario, a appris La Presse Affaires.

Il y a environ un an, Québecor a étudié la possibilité d'acheter RNC Média, avant de décider de ne pas donner suite à ce scénario, selon nos informations. Aucune offre d'achat formelle pour RNC Média n'a été déposée par l'entreprise à ce moment-là.

Les deux entreprises se connaissent bien: au début des années 2000, elles s'étaient associées dans une coentreprise pour tenter d'acquérir neuf stations de radio d'Astral Média (dont CKAC à Montréal), mais le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a bloqué la transaction de 12,75 millions de dollars en juillet 2003.

La principale raison du retrait de Québecor dans le dossier RNC Média l'an dernier: la réglementation fédérale du milieu des médias. Depuis 2008, une politique réglementaire du CRTC interdit à une même entreprise de posséder à la fois un journal, une radio et une télé généraliste dans un même marché (une entreprise peut posséder deux des trois types de médias).

Québecor possède des chaînes de télé TVA dans la plupart des grandes villes du Québec ainsi que Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec. Résultat: l'entreprise pourrait théoriquement acquérir des radios dans toutes les régions du Québec, à l'exception de Montréal et Québec, les deux plus importants marchés de la province.

La politique réglementaire n'a toutefois pas empêché Québecor d'étudier la possibilité d'acquérir la totalité de RNC Média il y a un an. RNC Média possède 16 stations de radio au Québec, dont CHOI Radio X à Québec et Radio 9 à Montréal. L'entreprise est possède aussi propriétaire de cinq stations de télé généraliste en Abitibi-Témiscaminque (TVA, V et Radio-Canada) et en Outaouais (TVA et V).

Québecor n'a pas voulu commenter nos informations. Quant à savoir si elle est intéressée à se lancer en radio, l'entreprise a indiqué n'avoir «aucun commentaire à émettre sur l'industrie de la radio à ce moment-ci». RNC Média a indiqué à La Presse Affaires ne pas être à vendre.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer