Des discussions pour la vente de Radio Nord

Au Québec, RNC Média est considérée comme le... (Photo: Le Soleil)

Agrandir

Au Québec, RNC Média est considérée comme le troisième acteur en importance dans l'industrie de la radio francophone, avec 16 stations de radio, dont CHOI Radio X.

Photo: Le Soleil

Vincent Brousseau-Pouliot, Jasmin Lavoie
La Presse

RNC Média a tenu, au cours des dernières semaines, des conversations informelles avec deux entreprises du milieu des médias au sujet de la possibilité d'être vendue, a appris La Presse de plusieurs sources ayant pris part aux discussions. Aucun processus formel de vente n'a été enclenché au cours de ces discussions.

RNC Média dit ne pas avoir l'intention de vendre l'entreprise et nie avoir tenu des discussions au sujet d'une vente. «Il n'y a eu aucune discussion, aucune approche, on ne vend pas», dit Raynald Brière, président et chef de la direction de RNC Média.

Au Québec, RNC Média est considérée comme le troisième acteur en importance dans l'industrie de la radio francophone, avec 16 stations de radio (dont CHOI Radio X à Québec et Radio 9 à Montréal). Les deux plus importantes entreprises de radio au Québec, Bell et Cogeco, ne pourraient pas acheter toutes les stations de radio de RNC Média sans se départir de certaines stations dans certaines villes, afin de respecter les règles du CRTC sur la propriété commune et la diversité des voix.

Bell, Corus, Québecor et Attraction Média n'ont pas commenté le dossier hier. Corus n'a pas de radios au Québec depuis 2010, mais possède des stations dans plusieurs autres provinces au Canada. Québecor ne possède pas de stations de radio. Attraction Média possède six stations de radio dans différentes régions du Québec et attend une autorisation du CRTC pour boucler l'achat de cinq autres stations en région.

RNC Média dément le scénario d'une vente de l'entreprise à court terme. «Je ne peux pas dire l'avenir dans 5 ou 10 ans, mais ce n'est pas fondé. [...] Ça fait quatre ans que j'entends des rumeurs, c'est un peu flatteur car on crée un certain intérêt. [...] Peut-être que des gens veulent essayer de mettre de la pression pour nous amener là-dedans [une vente], mais nous avons un plan qui va créer de la valeur [pour l'entreprise]. On sait qu'on est en bonne position aujourd'hui pour réaliser ce plan», dit Raynald Brière, qui fait remarquer que la réglementation actuelle du CRTC limite les possibilités de transaction dans l'industrie de la radio au Québec. Il n'écarte toutefois pas la possibilité d'assister à d'autres transactions au cours des prochaines années. «Nous voulons être le consolidateur», dit-il.

Hier, RNC Média a fait des changements au sein de l'équipe des ventes et de la promotion de Radio 9, qui aura prochainement un nouveau directeur des ventes. Cinq personnes sont touchées par ces changements. RNC Média a confiance que sa station montréalaise Radio 9 (anciennement CHOI Radio X Montréal), qui récolte actuellement environ 1% des parts d'écoute, parviendra à concurrencer le 98,5 fm de Cogeco. RNC Média a changé le nom de la station et plusieurs de ses animateurs l'automne dernier. «On a donné un nouvel élan», dit Raynald Brière. Radio 9 a comme objectif de passer à 5% des parts d'écoute d'ici un an et à 8-10% des parts d'écoute d'ici deux ans. À Québec, sa station CHOI Radio X est numéro un des cotes d'écoute. «On a de bons résultats et une marque forte à Québec», ajoute-t-il.

RNC Média possède aussi des stations régionales de télé généraliste en Abitibi-Témiscamingue et en Outaouais. À ce sujet, l'entreprise surveillera avec attention demain le discours du président du CRTC, Jean-Pierre Blais, au sujet de l'avenir de la télévision locale (la télé généraliste). Le CRTC devrait annoncer certaines décisions prises au terme de sa consultation «Parlons télé».




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer