Baisse de taux: comment la Banque du Canada a pris sa décision

Le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen... (Photo Étienne Ranger, archives Le Droit)

Agrandir

Le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz.

Photo Étienne Ranger, archives Le Droit

Rudy Le Cours
La Presse

Un peu tout le monde a été pris au dépourvu mercredi quand la Banque du Canada a abaissé de 25 centièmes, à 0,75%, son taux directeur. Il n'avait pas bougé depuis septembre 2010. Le gouverneur Stephen Poloz a expliqué que la chute des prix du pétrole allait affaiblir considérablement la croissance économique et l'inflation. Cette conclusion est le fruit d'un processus rigoureux en cinq étapes amorcé en début d'année.

Le Conseil de direction

Le Conseil de direction a d'abord pris connaissance des projections selon les modèles de prévision et de simulation élaborés par la Banque. Le Conseil est formé de six personnes: le gouverneur Poloz, la première sous-gouverneure Carolyn Wilkins et les sous-gouverneurs Agathe Côté, Lynn Patterson, Timothy Lane et Lawrence Schembri.

Un Comité d'examen

Dix jours plus tard, ou au début de la semaine dernière dans le cas présent, ce beau monde et une poignée de conseillers spéciaux se sont réunis de nouveau en Comité d'examen sur la politique monétaire. Ils se mettent sous la dent les analyses les plus récentes des quatre départements d'analyse de la Banque sur l'économie canadienne et internationale, la stabilité financière et les marchés financiers.

Silence radio

À partir de ce moment, la Banque ne fait plus de communication publique jusqu'à l'annonce de sa décision.

Le débat

Le jeudi matin, une recommandation est formulée et débattue. Tous les membres du Comité qui ne font pas partie du Conseil de direction formulent leur recommandation.

Les délibérations

Durant l'après-midi, le Conseil de direction commence ses délibérations, qui se poursuivent le lundi et le mardi, où la décision est prise par consensus. À la différence de la Réserve fédérale américaine ou de la Banque d'Angleterre, la Banque du Canada ne publie pas la recommandation individuelle des membres de son Conseil de direction.

L'annonce

Le Conseil procède ensuite à la rédaction du communiqué faisant part de sa décision annoncée le mercredi à 10h. 

Ce communiqué porte en général la griffe du gouverneur qui ne le signe pas.

Le même processus précédera la prochaine annonce du taux directeur, qui aura lieu le 4 mars.

Dernière observation: même à 0,75%, le taux cible de financement à un jour demeure, et de loin, le taux directeur le plus élevé du G7.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer