Dreamworks ralentit le rythme de sa production

Le film Kung Fu Panda de DreamWorks.... (PHOTO FOURNIE PAR DREAMWORKS)

Agrandir

Le film Kung Fu Panda de DreamWorks.

PHOTO FOURNIE PAR DREAMWORKS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Le studio de dessins animés DreamWorks Animation, co-fondé par Steven Spielberg et Jeffrey Katzenberg, va licencier 500 personnes, soit environ un quart de ses effectifs, et ralentir le rythme de sa production après les résultats décevants de précédents films.

La maison qui a donné naissance à l'ogre vert Shrek souligne dans un communiqué qu'elle «met en place un nouveau plan stratégique pour restructurer son activité centrale de films d'animation et s'assurer de la production rentable de films de haute qualité».

Le studio va réduire sa production à deux films par an contre trois auparavant, pour «maximiser ses ressources et ses talents, réduire ses coûts et augmenter sa rentabilité».

Dreamworks table donc sur six films sur les trois prochaines années, un nouveau et une suite: «Kung Fu Panda 3» (date de sortie prévue pour le 18 mars 2016 aux États-Unis), Trolls (4 novembre 2016), Boss Baby (13 janvier 2017), Les Croods 2 (22 décembre 2017), Larrikins (16 février 2018) et Dragons 3 (29 janvier 2018).

«Capitaine slip» sera produit en dehors du studio «à un coût beaucoup moins élevé» que prévu, et devrait sortir aux États-Unis en 2017.

Le prochain film du studio, En route!, sortira le 27 mars.

«Cette stratégie va permettre de produire de grands films, avec de meilleures performances en salles et une rentabilité accrue», a commenté, confiant, le directeur général Jeffrey Katzenberg.

La presse spécialisée évalue les effectifs de Dreamworks Animation à entre 1950 et 2200 personnes.

À cause de cette restructuration, Dreamworks devrait passer au quatrième trimestre 2014 une charge avant-impôts d'environ 290 millions de dollars.

L'action du groupe bondissait de 3,24% à 22 dollars lors des échanges électroniques suivant la clôture de la séance boursière.

En avril, le patron de Dreamworks, Jeffrey Katzenberg, avait déclaré lors d'une conférence d'analystes que «trois de nos quatre derniers films n'ont pas été à la hauteur des attentes en termes d'audience ou de performance financière».

Le magazine spécialisé Variety souligne jeudi que les recettes du dessin animé «Les pingouins de Madagascar» sorti l'an dernier ont également été en deçà des attentes.

Dreamworks Animation est le plus grand studio indépendant de dessins animés de Hollywood. Né en 1994 avec la création de DreamWorks SKG - fondé par Steven Spielberg, Jeffrey Katzenberg et David Geffen - DreamWorks Animation s'est séparé en 2004 de sa maison-mère pour devenir un studio autonome, exclusivement consacré à l'animation.

En 20 ans, le studio a produit 28 longs métrages - Le prince d'Égypte, Shrek, Chicken Run, Madagascar, Dragons ou Kung Fu Panda - qui ont amassé plus de 11 milliards de dollars au box-office mondial. DreamWorks a aussi remporté avec Shrek, en 2002, le premier Oscar du long métrage d'animation de l'histoire, avant de récidiver en 2006 avec Wallace et Gromit.

Il affiche un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 700 millions de dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer