Chute de la confiance des consommateurs américains

Pour Ian Shepherdson, analyste pour Pantheon Macroeconomics, ce... (PHOTO STAN HONDA, AFP)

Agrandir

Pour Ian Shepherdson, analyste pour Pantheon Macroeconomics, ce recul inattendu de la confiance des consommateurs «est un peu décevant mais n'est pas le reflet d'une tendance profonde».

PHOTO STAN HONDA, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le moral des ménages aux États-Unis a reculé en novembre surprenant les analystes, selon l'indice de confiance des consommateurs américains publié mardi par le Conference Board.

L'indice s'est établi à 88,7 contre 94,1 en octobre (chiffre révisé en légère baisse).

Les analystes s'attendaient à ce que le moral des ménages progresse encore à 96.

Selon Lynn Franco, directrice des indicateurs au Conference Board, «la confiance des consommateurs accuse un retrait en novembre, surtout dû à un moindre optimisme en ce qui concerne les attentes à court terme».

«Les consommateurs se sont montrés moins confiants vis-à-vis des conditions économiques actuelles (91,3 contre 94,4 le mois d'avant) mais aussi du marché de l'emploi», a-t-elle poursuivi. Elle a ajouté toutefois que les attentes en terme de revenus demeuraient inchangées et que celles concernant les prix de l'essence restaient basses «ce qui devrait aider à doper les ventes de fin d'année».

Selon l'enquête du Conference Board, les consommateurs qui estiment que les conditions d'affaires actuelles sont bonnes se révèlent moins nombreux, passant de 24,5% à 24%.

Le marché de l'emploi est vu en légère détérioration, 16% contre 16,5% des personnes interrogées estimant que les emplois sont faciles à trouver tandis que 29,2% contre 29% estiment le contraire.

La dégradation la plus importante s'affiche dans l'évaluation des perspectives économiques pour les six prochains mois: 17,6% des personnes interrogées estiment que ces conditions vont s'améliorer contre 19,4% en octobre.

Pour Ian Shepherdson, analyste pour Pantheon Macroeconomics, ce recul inattendu de la confiance des consommateurs «est un peu décevant mais n'est pas le reflet d'une tendance profonde». «Nous sommes enclins à penser que c'est la réponse à retardement à la chute des prix des actions en bourse en octobre, qui depuis s'est inversée», assure l'analyste qui mise sur un rebond du moral des ménages en décembre.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer