Un autre gain pour les soeurs Dufour-Lapointe

Les soeurs Chloé, Maxime et Justine Dufour-Lapointe deviennent... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les soeurs Chloé, Maxime et Justine Dufour-Lapointe deviennent ambassadrices de la ligne Personnelle Cosmétiques du Groupe Jean Coutu.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Aux Saputo, La Baie, Spring (Aldo) et Lait's Go Sport s'ajoute un autre partenariat pour Justine, Maxime et Chloé Dufour-Lapointe. Les trois soeurs, qui se sont démarquées aux Jeux olympiques de Sotchi en ski acrobatique, l'hiver dernier, deviennent ambassadrices de la ligne Personnelle Cosmétiques de Groupe Jean Coutu.

Le partenariat de cinq ans, dont les clauses financières n'ont pas été dévoilées, amènera les athlètes à représenter la marque de produits de beauté et maquillage à l'occasion de diverses activités de promotion. Elles seront aussi visibles au cours d'une campagne d'affichage en magazine et dans les pharmacies.

«C'est une association exceptionnelle et c'est la première fois de notre histoire que nous associons notre marque privée à des personnalités connues, lance le président et chef de la direction, François Jean Coutu. Les soeurs Dufour-Lapointe symbolisent l'esprit de famille et les valeurs de notre entreprise. Elles sont connues du public, et bien des femmes s'identifient à elles. Cette entente de cinq ans a pour but de les appuyer jusqu'aux compétitions. Mais, en même temps, les soeurs Dufour-Lapointe aiment les produits cosmétiques! Ça nous a motivés à les approcher.»

«Nous lancerons d'ailleurs une nouvelle collection de produits en novembre», a annoncé Justine Dufour-Lapointe, en conférence de presse, hier.

Dans les pharmacies, la marque Personnelle Cosmétiques côtoie des marques à la notoriété souvent mondiale qui ont comme porte-parole des ambassadrices renommées. «Les soeurs Dufour-Lapointe sont accessibles, note toutefois François Jean Coutu. Personnelle Cosmétiques est une marque qui est devenue très populaire auprès des femmes de 35 à 65 ans. Notre volonté, avec ces nouvelles porte-parole, est de viser du même coup les femmes de 18 à 34 ans, de rajeunir notre image de marque. J'ai deux filles de 22 et 25 ans, et elles m'ont dit que leurs amies n'étaient pas portées à choisir cette marque.»

Le département des produits de beauté et de médicaments représente 7% des revenus de l'entreprise. «Personnelle Cosmétiques se porte très bien, mais on se frotte à des L'Oréal, Cover Girl, Maybelline et Revlon. C'est une façon de fidéliser notre clientèle, car c'est seulement dans les Jean Coutu qu'on trouve notre marque.

«Il y a encore beaucoup de potentiel chez nous, ajoute François Jean Coutu. On note une déflation chez Jean Coutu, à cause de la baisse du prix des médicaments, mais le département des cosmétiques est en croissance. Comme nous sommes un commerce de proximité, il faut s'assurer de la fidélité des clients. Nous souhaitons avoir une croissance supérieure à celle du marché des cosmétiques en général, qui est de 3%.»




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer