La confiance des Américains dans leurs médias au plus bas

Quelque 44% des sondés estiment notamment que le... (Photo Steven Senne, AP)

Agrandir

Quelque 44% des sondés estiment notamment que le secteur des médias est dans son ensemble «trop à gauche».

Photo Steven Senne, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

La confiance des Américains dans les médias de leur pays est à nouveau à son plus bas, nombre d'entre eux estimant qu'ils sont soit trop à gauche soit trop conservateurs, révèle un sondage paru mercredi.

L'enquête, réalisée par l'institut Gallup, montre que seulement 40% des personnes interrogées se disent confiantes dans la capacité des médias à informer de façon «complète, précise et juste», un plus bas déjà atteint en 2012.

Quelque 44% des sondés estiment notamment que le secteur des médias est dans son ensemble «trop à gauche», une légère diminution par rapport aux 48% de 2010. En parallèle, 19% décrivent les médias comme «trop conservateurs», en hausse par rapport aux 13% un an plus tôt. Seuls 34% des individus interrogés jugent que les médias sont «corrects» dans leur couverture.

«Bien qu'un assez gros pourcentage d'Américains continuent d'avoir raisonnablement confiance dans les médias, la confiance générale des Américains dans le Quatrième pouvoir demeure bien plus basse maintenant qu'il y a 10 ou 15 ans», estime l'institut Gallup.

Selon d'autres études, les Américains ont aussi perdu confiance dans leurs institutions. De précédents sondages Gallup ont en effet montré des taux de confiance bas dans le Congrès, le pouvoir exécutif ou les écoles publiques.

Alors que de plus en plus d'informations sont désormais disponibles sur internet et les réseaux sociaux, Gallup suggère que «les Américains peuvent être de plus en plus désabusés par les médias qu'ils considèrent comme traditionnels et cherchent leurs propres moyens d'obtenir des informations».

Il y a dix ans de cela, une majorité d'Américains disaient encore faire confiance à leurs médias. Le déclin le plus brutal est intervenu en 2004, durant la campagne de réélection de l'ex-président George W. Bush, lorsque le niveau de confiance a dégringolé de 53% à 44%.

Ce sondage Gallup a été réalisé par téléphone auprès de 1017 adultes américains entre le 4 et le 7 septembre. Il a une marge d'erreur de quatre points de pourcentage. Gallup conduit ce genre d'enquête chaque année depuis 1997.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer