Samsung réclame une enquête contre son rival LG

Samsung s'est plaint début septembre que plusieurs de... (PHOTO LEE JAE-WON, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Samsung s'est plaint début septembre que plusieurs de ses machines à laver dans deux grands magasins d'appareils électroniques avaient été endommagées pendant le salon IFA de Berlin.

PHOTO LEE JAE-WON, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
SÉOUL

Le géant sud-coréen de l'électronique Samsung a réclamé l'ouverture d'une enquête sur son rival de longue date LG qu'il accuse d'avoir endommagé certains de ses produits dans des magasins à Berlin.

Samsung a annoncé dimanche qu'il avait demandé au parquet de Séoul d'ouvrir une enquête à l'encontre «d'un président et d'autres hauts responsables d'une société coréenne» pour diffamation, atteinte aux biens et entrave à l'activité économique.

LG a reconnu que certains de ses dirigeants étaient visés par ses accusations. La presse cite largement le nom de Jo Seong-Jing, directeur de la division de l'équipement électroménager, comme principale cible.

Samsung s'est plaint début septembre que plusieurs de ses machines à laver dans deux grands magasins d'appareils électroniques avaient été endommagées pendant le salon IFA de Berlin. Lors de cette grand-messe européenne de l'électronique qui s'est achevée mercredi, les grands groupes électroniques, y compris Samsung et LG, présentent leurs dernières nouveautés.

Des images de surveillance vidéo ont montré plusieurs Asiatiques, identifiés plus tard comme étant des dirigeants de LG, en train de détruire les charnières des portes des machines à laver, a affirmé Samsung. «La société en question a non seulement terni l'image de la marque Samsung, mais également celle des employés de Samsung, en lançant des accusations diffamatoires sur le fait que nos machines à laver seraient défectueuses», a ajouté le groupe.

LG a démenti en partie ces accusations, reconnaissant que ses employés s'étaient rendus dans les magasins en question, mais seulement dans le cadre d'une étude de marché et expliquant n'avoir pas eu l'intention de détruire les produires exposés.

Mais LG a également contre-attaqué, affirmant que «les machines à laver d'une certaine compagnie semblent dotées de charnières bien plus fragiles que celles d'autres entreprises». «Nous espérons que cet incident ne vise pas à nuire à notre réputation de numéro un mondial des machines à laver», a déclaré LG dans un communiqué.

Le géant Samsung produit une vaste gamme de produits électroniques, allant des réfrigérateurs et téléviseurs en passant par les télévisions à écran plat et les téléphones mobiles.

Son rival plus petit LG est l'un des leaders mondiaux d'électroménager.

Les deux sociétés croisent le fer depuis des années sur le marché intérieur au sujet de la détention de brevets et la position de leurs produits. Il y a un an, les deux géants avaient toutefois décidé d'enterrer la hache de guerre, convenant d'abandonner les poursuites judiciaires qu'ils avaient engagées l'un contre l'autre pour protéger leurs brevets d'écrans.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer