Un régulateur américain valide l'achat des serveurs d'IBM par Lenovo

IBM, qui se recentre de plus en plus... (PHOTO RICK WILKING, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

IBM, qui se recentre de plus en plus sur les services informatiques aux entreprises et les services dématérialisés en ligne («cloud»), avait annoncé fin janvier la cession de ses serveurs (x86) à Lenovo.

PHOTO RICK WILKING, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le groupe informatique américain IBM a annoncé vendredi que la cession de ses serveurs informatiques d'entrée de gamme au chinois Lenovo avait été validée par un régulateur américain, qui a estimé que cela ne poserait pas de problème de sécurité nationale.

Le «Comité des investissements étrangers» américain (CFIUS), un organe interministériel qui examine l'effet sur la sécurité nationale des transactions débouchant sur la prise de contrôle d'une société américaine par un investisseur étranger, a donné son feu vert à l'opération, indique IBM dans un bref communiqué.

«L'approbation de cette transaction par le CFIUS est une bonne nouvelle pour IBM et Lenovo, et pour nos clients et salariés. Les parties ont maintenant hâte de boucler la transaction», commente le groupe américain.

IBM, qui se recentre de plus en plus sur les services informatiques aux entreprises et les services dématérialisés en ligne («cloud»), avait annoncé fin janvier la cession de ses serveurs (x86) à Lenovo pour environ 2,3 milliards de dollars en numéraire et en actions.

En 2005, le groupe chinois lui avait déjà racheté ses PC, et en est depuis devenu le premier fabricant mondial.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer