Entente de dernière minute au Globe and Mail

L'entente permet d'éviter le déclenchement par le syndicat... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE)

Agrandir

L'entente permet d'éviter le déclenchement par le syndicat d'un arrêt de travail qui devait débuter mercredi, à 16 h.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Michèle Sioui
La Presse

Le quotidien torontois The Globe and Mail devrait finalement éviter la grève ou le lock-out.

Une entente de principe entre les 355 employés syndiqués du journal national et sa direction a été conclue in extremis, mercredi après-midi. Les parties avaient jusqu'à 16 h pour s'entendre.

Selon nos informations, la partie patronale aurait fait marche arrière et n'exigerait plus aux journalistes d'écrire certains articles commandités.

Le syndicat recommande donc à ses membres d'appuyer l'entente. Un vote à cet effet aura lieu à 14 h jeudi.

Mercredi dernier, les syndiqués avaient refusé la dernière offre patronale dans une proportion de 92,3 %.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer