Shaw veut sa chaîne de télévision nationale d'information

Le bénéfice a réduit de moitié chez Shaw Communications... (PHOTO TODD KOROL, archives REUTERS)

Agrandir

Le bénéfice a réduit de moitié chez Shaw Communications au premier trimestre de cette année par rapport à l'année précédente.

PHOTO TODD KOROL, archives REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Friend
La Presse Canadienne
TORONTO

Shaw Media projette de lancer une chaîne de télévision nationale d'information appelée Global News 1.

Dans des documents soumis au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), la division médias de Shaw Communications (T.SJR.B), qui exploite Global Television, a indiqué vouloir lancer une chaîne «hybride locale/nationale» de langue anglaise.

Une brève description du projet a été incluse dans la demande soumise au CRTC, dans le cadre de la consultation de l'organisme de réglementation sur l'évolution du système canadien de radiodiffusion.

La chaîne d'information serait soumise aux lignes directrices de la «catégorie C», que doivent observer des chaînes d'information continue telles que CBC News Network, CTV News Channel, RDI et Sun News Network.

Si la demande de Shaw est acceptée, les fournisseurs de services de télévision par câble et par satellite devraient proposer à leurs clients la possibilité de s'abonner à la nouvelle chaîne de Global, qui n'aurait toutefois pas à faire partie des forfaits de base.

Bien que Shaw n'ait pas précisé de façon spécifique de quelle façon elle entendait exploiter la chaîne projetée, il est vraisemblable que l'entreprise puisse piger dans les actifs des nombreuses chaînes de télévision locales qu'elle possède à la grandeur du pays. Shaw exploite également une chaîne d'information régionale en Colombie-Britannique appelée Global News BC 1.

La demande a été faite pour «un service qui accroîtrait et diversifierait la quantité de programmation relative aux nouvelles et à l'information au sein du système canadien de radiodiffusion», a affirmé Shaw au CRTC.

«Il n'y a en ce moment aucun service spécialisé de nouvelles fournissant un tel service dans ce pays, à savoir procurer une vision locale unique», a indiqué l'entreprise.

Une porte-parole de Shaw a refusé de parler des projets du télédiffuseur d'ici à ce que la demande de permis ait été finalisée.

La semaine dernière, le CRTC a conclu un processus d'interventions sur l'avenir de la télévision canadienne, auquel ont pris part des particuliers et des entités de l'industrie. Parmi les sujets abordés figurent les chaînes sur mesure ou à la carte, de même que l'avenir de la télévision locale.

Shaw a laissé entendre que le CRTC devrait s'assurer que seuls les services de nouvelles vraiment nationaux puissent être inclus de façon obligatoire dans les forfaits de base.

L'entreprise estime que le CRTC devrait exiger pour cela que des reporters soient présents dans au moins neuf des 13 provinces et territoires, qu'au moins 16 heures par jour de couverture originale de l'actualité soient diffusées, et que des actifs de reportage soient présents à l'étranger afin de faire de l'information avec un angle canadien.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer