Un trou dans les nuages pour BlackBerry

«Nous en arrivons à la fin de notre... (Photo Mark Blinch, archives Reuters)

Agrandir

«Nous en arrivons à la fin de notre programme de restructurations, a dit John Chen, PDG de BlackBerry. Présentement, j'en suis à jeter les bases d'une croissance des revenus l'an prochain.»

Photo Mark Blinch, archives Reuters

Les importantes réductions de dépenses des derniers mois commencent à s'avérer utiles pour BlackBerry qui, malgré une nouvelle baisse de ses ventes, a livré des résultats financiers supérieurs aux attentes jeudi, et brièvement levé le voile sur deux nouveaux modèles de téléphone intelligent.

L'entreprise ontarienne a déclaré jeudi un bénéfice net de 23 millions US, son premier après quatre trimestres déficitaires consécutifs. Il n'en fallait pas plus pour placer l'action de BlackBerry en orbite. Elle a clôturé la journée à 9,84 $ à la Bourse de Toronto, jeudi, en hausse de plus de 9 %.

Ce résultat positif au premier trimestre de 2015 est toutefois surtout attribuable à des éléments exceptionnels, principalement un ajustement à la hausse de la valeur d'une débenture. Ces éléments exclus, l'entreprise affiche une perte de 60 millions de dollars.

Liquidités en hausse

De même, les liquidités de l'entreprise, perçues comme très importantes en cette période de tempête, ont profité d'entrées exceptionnelles pour bondir de 429 millions, atteignant 3,1 milliards.

En réalité, BlackBerry a franchi le trimestre avec un rythme de consommation de liquidités de 255 millions. Il s'agit d'une baisse de 68 % par rapport au trimestre précédent. La vente d'actifs immobiliers et un remboursement d'impôt de 397 millions ont effacé ce trou. L'entreprise espère toujours générer des flux de trésorerie véritablement positifs dans les neuf prochains mois.

Les ventes de l'entreprise ont été de 966 millions, comparativement à 976 millions au trimestre précédent, mais à 3,1 milliards au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Il ne devrait par ailleurs pas être nécessaire de sabrer davantage les dépenses et les emplois pour y parvenir, a indiqué le PDG John Chen en conférence téléphonique avec les analystes.

«Nous en arrivons à la fin de notre programme de restructurations. Présentement, j'en suis à jeter les bases d'une croissance des revenus l'an prochain. Pourrait-il y avoir d'autres économies en cours de route? Probablement. Mais je ne cherche pas à faire passer nos dépenses d'exploitation de 500 à 400 millions, par exemple. Je ne crois pas que ce soit nécessaire pour revenir à la profitabilité dans l'année financière 2016.»

BlackBerry a annoncé mercredi une entente avec Amazon en vertu de laquelle les utilisateurs d'un appareil équipé de la version 10.3 de son système d'exploitation, qui doit être lancé l'automne prochain, auront accès à la boutique d'applications d'Amazon. Cette boutique compte environ 240 000 applications d'abord conçues pour Android, mais aussi compatibles avec les appareils BlackBerry. Cet ajout devrait résoudre en partie une lacune importante de la plateforme BlackBerry: le manque d'applications.

Deux nouveaux modèles

C'était aussi jour d'assemblée annuelle des actionnaires jeudi pour BlackBerry, la première depuis la nomination de M. Chen.

Celui-ci a profité de l'occasion pour donner un premier aperçu de deux nouveaux modèles qui devraient être mis en marché à l'automne.

Le modèle Passport a particulièrement retenu l'attention par sa forme inusitée. Très large, presque carré, l'appareil comporte un clavier physique, mais celui-ci ne compte que trois rangées. Il sera officiellement lancé en septembre, à Londres.

L'autre, aux formes plus connues, porte justement l'appellation Classic.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer