Les prix à la consommation augmentent aux É.-U.

L'indice des prix à la consommation aux États-Unis... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

L'indice des prix à la consommation aux États-Unis a gagné 0,3% sur un mois en données corrigées des variations saisonnières, comme s'y attendaient les analystes.

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Les prix à la consommation aux États-Unis ont augmenté comme attendu en avril, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

L'indice des prix à la consommation a gagné 0,3% sur un mois en données corrigées des variations saisonnières, comme s'y attendaient les analystes.

En glissement annuel et en données brutes, l'inflation s'établit à 2% pour la première fois depuis juillet.

La Réserve fédérale (Fed) vise cet objectif de 2% d'inflation à moyen terme mais elle se base en priorité sur un autre indice d'inflation calculé à partir des dépenses de consommation (PCE), généralement inférieur à l'indice des prix à la consommation (CPI). L'inflation PCE se situait à 1,1% sur un an en mars.

En excluant les coûts de l'énergie et de l'alimentation, la hausse des prix en avril s'établit à 0,2% comme le projetaient les analystes dans leur prévision médiane. Cela reflète des hausses observées dans les prix des logements, des soins médicaux, des billets d'avion et des véhicules.

Sur un an, cette hausse des prix dite sous-jacente atteint 1,8%.

En avril, l'indice des prix de l'énergie a augmenté de 0,3%, la première hausse depuis janvier, tirée par celle des prix de l'essence (+2,3%).

Celui des prix de l'alimentation est en progression de 0,4% pour le troisième mois consécutif.

Le ministère souligne la forte hausse de la viande, de la volaille, du poisson et des oeufs de 1,5% en avril, ce qui conduit à un bond des prix de ces produits de 3,9% au cours des trois derniers mois.

Au rang des autres hausses notables, les prix des loyers sont en hausse de 0,3% de même que ceux des services médicaux et des voitures neuves. Les coûts des billets d'avion ont grimpé de 2,6% en avril, leur plus forte augmentation depuis novembre 2009.

Le salaire horaire moyen a décru de 0,3% par rapport à mars, la plus forte baisse en un an, après un recul de 0,1% en mars (chiffre révisé).

Cela résulte de l'effet conjugué des rémunérations qui sont restées stables tandis que les prix ont grimpé de 0,3%.

Mercredi, le département du Travail a publié les chiffres des prix à la production qui ont montré une hausse inattendue de 0,6% pour avril, la plus forte augmentation depuis septembre 2012.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer