Le site de locations Airbnb lève 450 millions de dollars

Airbnb conteste ces accusations et a commandité une... (PHOTO ANDREW HARRER, ARCHIVES BLOOMGERG)

Agrandir

Airbnb conteste ces accusations et a commandité une étude en octobre qui a conclu qu'il avait généré 632 millions de dollars de recettes à New York, dont 31 millions d'impôts pour la ville, et soutenu indirectement 4600 emplois.

PHOTO ANDREW HARRER, ARCHIVES BLOOMGERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
NEW YORK

Le site de locations d'appartements de particuliers à particuliers Airbnb a conclu vendredi un accord avec un groupe d'investisseurs dirigé par le fonds TPG pour une levée de fonds de 450 millions de dollars, a-t-on appris de source proche du dossier.

Outre TPG, le groupe d'investisseurs inclut les fonds Dragoneer Investment Group, T. Rowe Price Group et la société de capital fixe Sequoia Capital, selon la même source.

Contactés par l'AFP, TPG n'a pas souhaité faire de commentaires et Airbnb n'avait pas répondu dans l'immédiat.

Anticipée par la presse financière depuis fin mars, cette opération a été finalisée vendredi, a ajouté la source.

Elle valorise Airbnb à 10 milliards de dollars, selon le quotidien des affaires Wall Street Journal, ce qui la fait entrer dans le cénacle des start-ups vedettes.

Airbnb vaudrait ainsi plus cher en Bourse que des groupes hôteliers comme Wyndham Worldwide, qui gère 7.500 hôtels sous les marques Wyndham et Ramada et a une valorisation de 9,2 milliards de dollars, ou encore Hyatt Hotels Corporation valorisé à 8,45 milliards.

La start-up californienne a été fondée en 2008 et est vite devenue très populaire, au point que le secteur hôtelier traditionnel voit d'un mauvais oeil sa concurrence. Il l'accuse notamment d'aide à l'évasion fiscale ou d'héberger sur son site des hôtels clandestins.

Elle suscite par ailleurs la méfiance des autorités, notamment en France et aux États-Unis.

Aux États-Unis, le ministre de la Justice de l'état de New York, Eric Schneiderman, l'a sommé de lui fournir des informations pour vérifier si ses utilisateurs ne violaient pas la loi en matière de sous-location.

Airbnb conteste ces accusations et a commandité une étude en octobre qui a conclu qu'il avait généré 632 millions de dollars de recettes à New York, dont 31 millions d'impôts pour la ville, et soutenu indirectement 4600 emplois.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer