Fed: le soutien exceptionnel à l'économie reste «nécessaire»

Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale américaine... (Photo Andrew Harrer, Bloomberg)

Agrandir

Janet Yellen, présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed), a estimé dans un discours à Chicago que l'économie des États-Unis était «encore très loin des deux objectifs de la Fed», un taux d'emploi maximal dans un contexte de stabilité des prix.

Photo Andrew Harrer, Bloomberg

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen a indiqué lundi que le soutien exceptionnel de la banque centrale à l'économie était «encore nécessaire» et le serait «pendant un certain temps».

Mme Yellen a estimé dans un discours à Chicago que l'économie des États-Unis était «encore très loin des deux objectifs de la Fed», un taux d'emploi maximal dans un contexte de stabilité des prix.

Elle a précisé que, pour la majorité du Comité monétaire de la Fed (FOMC), le taux idéal de plein emploi se situait entre 5,2% et 5,6%, bien en dessous des 6,7% enregistrés en février.

Quant à l'inflation, «elle est bien en dessous de l'objectif à long terme de la Fed de 2%», a-t-elle ajouté.

La présidente de la Fed a aussi souligné qu'en raison notamment de la faiblesse historique du taux de «participation à l'emploi» (le nombre de personnes qui ont ou qui recherchent un emploi), qui est de 63% contre 66% avant la récession, le taux de chômage à 6,7% risquait de «surestimer les progrès réalisés sur le marché de l'emploi».

Dans ces conditions, «l'engagement» de la Fed à poursuivre une politique accommodante «est fort»: «la Fed vient de réitérer sa détermination à maintenir un soutien extraordinaire à la reprise pour un certain temps encore», a-t-elle ajouté.

Elle faisait référence aux promesses du FOMC dans son communiqué du 19 mars de garder des taux proches de zéro «pendant une période considérable» après la fin des injections exceptionnelles de liquidités (55 milliards de dollars par mois).

Mme Yellen avait alors déçu les marchés lorsqu'elle avait indiqué qu'une remontée des taux pourrait intervenir après une période de «six mois».




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer