La production industrielle rebondit aux États-Unis

En février, la production industrielle aux États-Unis a... (PHOTO CARLOS OSORIO, AP)

Agrandir

En février, la production industrielle aux États-Unis a progressé de 0,6% après avoir décliné de 0,2% en janvier (chiffre révisé). Les analystes s'attendaient à une progression plus légère de 0,1%.

PHOTO CARLOS OSORIO, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

La production industrielle aux États-Unis a enregistré un rebond plus fort qu'attendu en février, selon les chiffres publiés lundi par la Réserve fédérale (Fed).

En février, la production industrielle a progressé de 0,6%, sa plus forte hausse en six mois. En outre le déclin de janvier, attribué essentiellement à l'hiver exceptionnellement dur, a été légèrement révisé en baisse à -0,2% contre une première estimation de -0,3%.

Les analystes s'attendaient à une progression plus légère de 0,1% pour février.

«Voilà qui donne l'espoir qu'on commence à sortir de la période où l'activité a été affectée par le mauvais temps», notait Jennifer Lee de BMO Economics.

«Cela suggère que l'économie sort de son hibernation après ces derniers mois de temps exceptionnellement mauvais», ajoutait Paul Dales, de Capital Economics assurant qu'avec un retour aux normales saisonnières «la production va grimper rapidement dans les mois qui viennent».

Les responsables de la Réserve fédérale se réunissent mardi et mercredi pour décider de la politique monétaire. La nouvelle remontée de cet indicateur pour février semble confirmer que le ralentissement observé ces derniers mois n'était que temporaire et que l'économie peut supporter une nouvelle réduction de l'aide de la Fed.

Une large majorité des analystes s'attendent à ce que le Comité de politique monétaire (FOMC) annonce qu'il réduit d'une nouvelle tranche de 10 milliards de dollars ses achats de bons du Trésor et titres appuyés sur des créances hypothécaires.

L'industrie manufacturière seule, qui avait chuté de 0,9% en janvier à cause des conditions climatiques, a quasiment récupéré le terrain perdu, grimpant de 0,8% en février. Cette hausse est la plus importante depuis le mois d'août, souligne la Fed.

«Cela n'efface pas complètement le recul du mois précédent, ce qui suggère que le mauvais temps a encore joué un rôle en février», notait Paul Dales.

Au sein de la production manufacturière, celle des biens durables a gagné 0,9%, avec une forte hausse de la production automobile (+4,8%). La production des biens non durables a affiché une hausse de 0,7%, effaçant une partie de ses pertes de janvier (-1,1%). Les gains ont été enregistrés dans l'alimentation, le papier, les produits chimiques et les plastiques.

Parmi les autres composantes de l'indice en février, la production des services d'utilité publique a marqué le pas à -0,2% après avoir bondi de 3,8% le mois précédent, où la demande de chauffage avait été dopée par la vague de froid.

La production minière a légèrement progressé de 0,3% après une hausse de 0,5% en janvier (chiffre révisé).

Le taux d'utilisation des capacités industrielles a légèrement augmenté pour s'établir à 78,8% contre 78,5%, le mois d'avant. Les analystes prévoyaient qu'il reste stable. Ce taux reste toutefois inférieur de 1,3 point de pourcentage à la moyenne observée entre 1972 et 2012.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer