Rebond des ventes au détail

L'indice des ventes des détaillants et restaurants établi... (PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG)

Agrandir

L'indice des ventes des détaillants et restaurants établi par le ministère a augmenté de 0,3% par rapport à janvier en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrés. La prévision médiane des analystes tablait sur une progression plus légère de 0,2%.

PHOTO ARCHIVES BLOOMBERG

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Les ventes au détail aux États-Unis ont rebondi de façon plus importante que prévu en février, revenant en territoire positif après deux mois de recul, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Commerce.

L'indice des ventes des détaillants et restaurants établi par le ministère a augmenté de 0,3% par rapport à janvier en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrés. La prévision médiane des analystes tablait sur une progression plus légère de 0,2%.

Le ministère a par ailleurs révisé en baisse le chiffre de janvier qui montre une chute de 0,6% des ventes au détail contre une première estimation de -0,4%. Le rythme des ventes au détail était tombé en territoire négatif en décembre également (-0,3%, chiffre révisé en baisse). Les dures conditions climatiques avaient pesé sur la consommation des ménages pendant ces mois d'hiver. La hausse de février est la plus forte depuis novembre 2013.

Sur un an, les ventes au détail de février, qui pèsent 427,2 milliards de dollars, sont en progrès de 1,5%.

Sans le secteur automobile, les ventes de février ont également augmenté de 0,3%, les ventes automobiles ayant progressé dans la même proportion (+0,3%).

De nombreux secteurs affichaient une hausse de leurs ventes notamment l'ameublement (+0,4%), les matériaux de construction (+0,3%), l'habillement (+0,4%), les produits de loisirs (+2,5%) et les produits de soins (+1,2%). Les secteurs en baisse comptaient l'électronique et l'électroménager (-0,2%), les magasins d'alimentation (-0,2%) et les grands magasins (-0,3%).

Les ventes en ligne et par correspondance affichaient un progrès de 1,2%.

Les chiffres des ventes au détail donnent une première idée de l'évolution des dépenses de consommation des ménages, moteur traditionnel de la croissance économique américaine. Elles ne fournissent toutefois qu'une information partielle dans la mesure où les Américains consomment davantage de services.

Les analystes accueillaient ce rebond des ventes au détail avec prudence. «Cela ne compense pas entièrement le recul de janvier et le mauvais temps affecte encore les détaillants», affirmait Paul Dales, senior économiste pour Capital Economics. «Il y a un certain réconfort à voir ce progrès en février après les chutes de décembre et janvier, mais si les conditions météo n'avaient plus d'impact, le rebond aurait été plus rapide», a-t-il ajouté alors que le mois de février a encore connu des tempêtes qui ont paralysé plusieurs régions.

Pour Chris Williamson de Markit, «les données apportent l'assurance qu'il y a une certaine résistance de l'économie mais ils ne signalent pas un retournement de la tendance à l'affaiblissement». «Après tout, en dépit de cette amélioration, l'économie semble avoir souffert au premier trimestre», ajoute cet expert soulignant que les ventes au détail étaient en moyenne en retrait de 0,6% sur les trois premiers de l'année.

La croissance de l'économie américaine s'est établie à 2,4% en rythme annualisé au dernier trimestre de 2013 et la majorité des analystes espèrent une croissance autour de 3% pour 2014.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer