Telus devance BCE dans le sans-fil

Telus (T.T) est devenu le deuxième opérateur sans fil au... (PHOTO ANNE GAUTHIER, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ANNE GAUTHIER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bloomberg

Telus (T.T) est devenu le deuxième opérateur sans fil au Canada en 2013, devançant ainsi BCE (T.BCE), une entreprise dont les racines remontent à la fin du XIXe siècle et à l'inventeur du téléphone.

L'entreprise de Vancouver, incorporée en 1990, comptait plus d'abonnés à son service sans fil que BCE aux troisième et quatrième trimestres. C'est la première fois qu'elle devance sa concurrente deux trimestres consécutifs. Rogers Communications demeure le plus important opérateur au pays.

Résultats supérieurs aux attentes

Telus comptait 7,81 millions d'abonnés à son service sans fil à la fin du mois de décembre, dont 6,75 millions de clients avec des contrats de longue durée, a déclaré l'entreprise jeudi en révélant des résultats supérieurs aux estimations.

BCE, incorporée en avril 1880, et connue sous le nom de Bell, comptait 7,78 millions d'abonnés à cette période, dont 6,68 millions de clients à long terme.

Bien que Bell, dont le siège social est à Montréal, et Telus aient changé de position l'année dernière, c'est la première fois que Telus devance sa concurrente pendant deux trimestres à la fois pour les abonnés et les contrats de longue durée. Telus comptait déjà plus de clients à long terme que BCE depuis au moins les 12 derniers trimestres.

«Telus est une des entreprises de télécommunication dont la croissance est la plus rapide au monde», a écrit Phillip Huang, analyste de Barclays Plc à Toronto, dans une note à ses clients le mois dernier.

«Satisfaits»

«Nous sommes satisfaits de la performance d'ensemble», a dit Joe Natale, vice-président à la direction de Telus. «Nous sommes un des rares fournisseurs de services de télécommunications dont les services sans fil et par câble augmentent.»

En excluant les charges et gains non récurrents, les revenus de Telus ont été de 0,49$ par action, a dit l'entreprise jeudi, ce qui surpasse l'estimation moyenne des analystes de 0,48$ compilée par Bloomberg.

Les ventes ont grimpé de 3,4% à 2,95 milliards, comparativement aux 2,97 milliards projetés par les analystes.

L'action de Telus a gagné 12% au cours de la dernière année.

L'entreprise a ajouté 113 000 clients sans fil au cours du dernier trimestre, mieux que les attentes des analystes et près des 119 520 nouveaux abonnés à long terme de Bell. Rogers s'est contenté d'un gain de 34 000 clients.

BCE demeure tout de même une entreprise plus importante. Son revenu au dernier trimestre a atteint 5,38 milliards, tandis que celui de Telus s'est élevé à 2,95 milliards. La valeur boursière de BCE atteignait 36,5 milliards jeudi dernier, comparativement à 23,3 milliards pour Telus.

Bien que Telus ait mis l'accent sur l'accroissement de sa clientèle sans fil et de son service de télévision par internet, BCE est également un diffuseur radio et télé d'envergure, après l'achat de CTV, Astral Media et d'une partie de Maple Leaf Sports&Entertainment.

Telus prévoit que ses revenus sur l'année entière augmenteront de 6% pour atteindre 12,1 milliards. Les analystes avaient prévu des revenus de 11,9 milliards pour 2014.

Telus et Bell prennent tous deux des parts de marché à Rogers, de Toronto, qui comptait 9,5 millions d'abonnés, dont 8,07 millions d'abonnés à long terme, en décembre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer