Exclusif

Atrium a reçu plusieurs offres d'achat depuis un an

Les actionnaires seront appelés à se prononcer sur... (Photo Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Les actionnaires seront appelés à se prononcer sur la transaction au cours d'une assemblée extraordinaire qui sera tenue mardi prochain.

Photo Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Dufour

Atrium Innovations, spécialiste québécois de produits de santé naturels, a passé la dernière année à évaluer des offres et des contre-offres de la part de quatre acquéreurs potentiels.

Une entente avec le fonds européen de capital-risque Permira a finalement été conclue il y a deux mois et les actionnaires seront appelés à se prononcer sur la transaction au cours d'une assemblée extraordinaire qui sera tenue mardi prochain.

Un groupe américain est resté dans la course jusqu'à la toute fin, soit quelques jours seulement avant l'annonce de la vente le 29 novembre.

Le contexte de l'arrangement convenu avec Permira est détaillé dans des documents déposés par Atrium auprès des autorités réglementaires. Il y est révélé que Permira a bataillé ferme pendant plusieurs mois l'an passé avec deux firmes américaines d'investissement privées.

Au printemps dernier, le prix proposé pour privatiser Atrium se situait dans une fourchette de 14,50$ à 15$ l'action. Le titre se négociait alors à 12$ à la Bourse de Toronto.

À l'été, l'action d'Atrium continuait de s'apprécier, appuyée notamment par la performance financière de l'entreprise, et le prix offert discuté pour privatiser Atrium avait augmenté à 18$ l'action.

Au début de l'automne, le titre d'Atrium s'approchait de la barre des 18$ en Bourse et Permira a de nouveau bonifié son offre pour la faire passer à 21$ l'action.

Jusqu'à l'automne dernier, il s'agissait d'une bataille à trois entre Permira et deux sociétés américaines. L'une d'elles a décidé de laisser tomber au début du mois d'octobre. Mais un nouvel acteur stratégique s'est présenté à la fin du mois d'octobre pour courtiser Atrium avec un prix d'offre au comptant de 18$ à 20$ et ainsi garder le nombre de prétendants à trois.

Le conseil d'administration d'Atrium a jugé la proposition du nouvel acteur «inadéquate» et les pourparlers avec cette entité ne sont pas allés plus loin.

Quelques semaines plus tard, le 24 novembre, le conseil d'Atrium a demandé à Permira et à la firme américaine toujours en lice de soumettre leur meilleure offre définitive.

Les Américains ont offert 23$ l'action. Permira a majoré son offre à 24$ l'action, ce qui a débouché sur la signature d'une entente moins d'une semaine plus tard.

Après l'annonce de cette entente avec Permira il y a deux mois, Atrium a tout de même lancé un processus de sollicitation de 45 jours pour tenter de dénicher une meilleure offre. Les banquiers mandatés par Atrium ont communiqué avec 26 parties stratégiques et 26 promoteurs financiers.

De ces 52 acheteurs potentiels, 6 ont conclu des conventions de confidentialité. Deux de ces parties ont ensuite indiqué qu'elles n'étaient plus intéressées. Les quatre autres ont obtenu un accès à la salle de données électroniques d'Atrium (data room).

Atrium a indiqué cette semaine que le processus de sollicitation venait de se terminer et qu'il n'a pas débouché sur la présentation d'une offre supérieure à celle de 24$ l'action de Permira.

Techniquement, une offre supérieure pourrait encore survenir d'ici mardi. Cela semble toutefois hautement improbable.

Quelques dates importantes

> Été 2012: Atrium lance un examen stratégique de ses activités.

> 6 décembre 2012: une firme américaine fait une première proposition formelle à Atrium.

> 1er février 2013: Atrium reçoit une proposition de la firme européenne Permira.

> 4 avril 2013: Une seconde firme américaine soumet une proposition.

> 11 juillet 2013: Permira revient à la charge avec une proposition bonifiée.

> 20 octobre 2013: Un nouvel acteur stratégique démontre son intérêt.

> 25 novembre 2013: Deux finalistes déposent des offres définitives.

> 29 novembre 2013: Atrium annonce sa vente à Permira.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer