Un chemin de fer vers le Labrador

Le fonds Capital Mines Hydrocarbures, qui avait été... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le fonds Capital Mines Hydrocarbures, qui avait été éliminé par le gouvernement précédent, est de retour. Ce fonds aura 1 milliard de dollars à investir dans des prises de participation dans le territoire du Plan Nord et ailleurs au Québec.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Hélène Baril

Dans son budget d'hier, le gouvernement Couillard relance le projet de chemin de fer vers le Labrador et réserve 20 millions de dollars de l'enveloppe du Fonds du Plan Nord pour réaliser une étude de faisabilité. Ce projet a déjà été examiné par le CN et la Caisse de dépôt, qui ne l'ont pas jugé assez rentable. Un intérêt nouveau manifesté par d'autres exploitants de chemins de fer et des sociétés minières pourrait relancer ce projet d'investissement de plusieurs milliards de dollars, croit le gouvernement.

Mines: 1 milliard de retour

Le fonds Capital Mines Hydrocarbures, qui avait été éliminé par le gouvernement précédent, est de retour. Ce fonds aura 1 milliard à investir dans des prises de participation dans le territoire du Plan Nord et ailleurs au Québec. Le régime de redevances minières du gouvernement Marois est reconduit tel quel, malgré les critiques qu'avaient formulées les libéraux à son endroit.

Du gaz naturel pour la Côte-Nord

Gaz Métro a abandonné le projet de prolonger son réseau sur la Côte-Nord, mais le gouvernement est déterminé à aider les entreprises à avoir accès rapidement au gaz naturel par d'autres moyens. La distribution de gaz naturel liquéfié par voie maritime ou terrestre sera examinée par un comité ministériel qui sélectionnera les projets les plus avantageux pour le Québec. Les projets choisis bénéficieront d'un processus d'examen accéléré de la part du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement.

De l'argent pour les forêts

Un des premiers gestes du gouvernement après l'élection du 7 avril a été d'injecter plus d'argent dans le secteur forestier. La totalité des redevances et droits de coupe payés par l'industrie sera réinvestie dans la sylviculture, une somme à laquelle le gouvernement ajoutera 331 millions cette année, pour un total de dépenses de 570 millions. C'est 58 millions de plus que l'an dernier.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer