1,5 milliard pour de la recherche rentable

«Les investissements dans les sciences de la technologie... (PHOTO MIKE BLAKE, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

«Les investissements dans les sciences de la technologie aident les entreprises canadiennes à rester concurrentielles tout en créant des emplois bien rémunérés», a dit hier Jim Flaherty, ministre des Finances du Canada, lors du dépôt du budget.

PHOTO MIKE BLAKE, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Ottawa s'intéresse de plus en plus près à la recherche universitaire. Et le gouvernement fédéral est prêt à investir des sommes considérables - 1,5 milliard de dollars sur 10 ans - dans la recherche rentable sur le plan économique.

UN TOUT NOUVEAU PROGRAMME: APOGÉE CANADA

> Budget: 1,5 milliard sur 10 ans

> Objectif: financer la recherche universitaire «qui procurera des avantages économiques à long terme pour le Canada».

Le programme sera administré par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (de 50 millions en 2015-2016 à 200 millions à partir de 2018-2019).

«Nous savons que les investissements dans les sciences de la technologie aident les entreprises canadiennes à rester concurrentielles tout en créant des emplois bien rémunérés», a dit hier Jim Flaherty, ministre des Finances du Canada.

«Nous sommes très heureux de ce nouveau programme. À peu près tous les pays se positionnent pour attirer les meilleurs chercheurs dans les domaines de pointe. Beaucoup de la recherche fondamentale mène un jour à un impact sur l'économie et la société», a ajouté Suzanne Fortier, principale de l'Université McGill.

«Nous sommes contents que le gouvernement ait accédé à notre demande et reconnaisse l'importance de la recherche non orientée sur l'économie du pays. Ce programme pour soutenir l'excellence est en appui à ce qui existe déjà et devrait soutenir tous les domaines de recherche», a pour sa part indiqué Guy Breton, recteur de l'Université de Montréal.

PLUSIEURS AUTRES PROGRAMMES BONIFIÉS

Outre son nouveau programme Apogée Canada (1,5 milliard sur 10 ans), le gouvernement Harper a profité hier du budget pour bonifier plusieurs programmes existants d'aide fédérale à la recherche, surtout dans les domaines scientifiques.

1) Les découvertes scientifiques et la recherche de pointe

+46 millions par année, notamment en santé pour la recherche axée sur le patient (+15 millions) et la recherche en sciences naturelles et en génie (+15 millions).

2) La recherche en collaboration avec l'industrie

+8 millions sur deux ans pour des initiatives en collaboration entre l'industrie et les universités et pour la formation de boursiers postdoctoraux.

3) La physique

+222 millions sur cinq ans au laboratoire TRIUMF en Colombie-Britannique, le plus important laboratoire de recherche en physique au Canada, qui a «établi des partenariats très fructueux avec les chefs de file de l'industrie pour commercialiser ses percées scientifiques».

4) L'informatique quantique

+15 millions sur trois ans à l'Institut de l'informatique quantique à l'Université de Waterloo, qui vise le traitement de l'information.

5) Les données ouvertes

+3 millions sur trois ans pour la mise sur pied d'un institut des données ouvertes.

6) L'énergie nucléaire

+117 millions sur deux ans pour le laboratoire en technologie nucléaire de Chalk River en Ontario.

7) L'innovation sociale

+10 millions sur deux ans pour la recherche sur l'innovation sociale (éducation, intégration des communautés vulnérables et développement communautaire) dans les collèges et les écoles polytechniques.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer