• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Sciences 
  • > Transplantation d'une tête humaine: un neurochirurgien demande l'aide de Bill Gates 

Transplantation d'une tête humaine: un neurochirurgien demande l'aide de Bill Gates

Bill Gates... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Bill Gates

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
Bill Gates

Le neurochirurgien italien qui dit se préparer à faire la première greffe d'une tête humaine sur le corps d'un donneur a reconnu vendredi avoir besoin d'aide, lançant un appel à de riches donateurs américains comme Bill Gates pour pouvoir réaliser ce projet jugé fou par un grand nombre dans la communauté médicale.

Le Dr Sergio Canavero, directeur du Groupe de neuromodulation avancée de Turin, estimait en annonçant ce projet fin 2013 qu'une telle intervention pourrait être possible dans les deux ans, soit en 2016.

Vendredi, dans une présentation fastidieuse de deux heures et demie à la conférence de l'American Academy of Neurological and Orthopaedic Surgeons (AANOS) dont il était l'invité pour le discours d'ouverture, il a longuement décrit comment il comptait souder la moelle épinière, point crucial d'une telle chirurgie, citant aussi des avancées dans la recherche, surtout animale, depuis les trente dernières années.

Selon lui, le secret est de fabriquer une lame extrêmement fine permettant de trancher les fibres nerveuses sans les émousser. Ensuite il compte utiliser du polyéthylène glycol, une substance chimique courante, et un courant électrique pour accélérer leur rattachement.

Mais il a à peine survolé les autres problèmes majeurs comme entre autres le rétablissement rapide de la circulation sanguine dans le cerveau et les branchements du système nerveux parasympathique, une composante clé des fonctions automatiques de l'organisme.

Parmi les 150 participants à cette conférence dans un hôtel d'Annapolis dans le Maryland, il y avait le premier volontaire pour cette greffe, un Russe de 30 ans, Valery Spiridonov, atteint de la maladie de Wernig-Hoffman qui se caractérise par une atrophie progressive incurable des muscles. C'était la première rencontre entre les deux hommes.

À la fin de sa présentation, Sergio Canavero a pressé ses confrères américains de l'aider dans ce projet, reconnaissant ne pas vraiment savoir comment exécuter toute la greffe. «J'ai fait ma contribution avec la moelle épinière, la principale chose, et maintenant je vous demande votre aide», a-t-il lancé.

«Je vous demande à vous Américains d'apporter votre contribution et j'ai un plan détaillé pour cela», a encore dit le neurologue italien, faisant appel à l'esprit de conquête de l'Amérique, citant même le projet Apollo du président John Kennedy d'envoyer des hommes sur la Lune dans les années 60.

Il a suggéré que «des milliardaires comme Bill Gates pourraient donner de l'argent pour ce projet ambitieux».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer