La rubéole officiellement éradiquée du continent américain

L'éradication de la transmission de la rubéole a... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

L'éradication de la transmission de la rubéole a résulté d'une campagne massive de vaccination avec environ 250 millions d'adolescents et d'adultes vaccinés dans 32 pays et territoires entre 1998 et 2008.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
WASHINGTON

La rubéole est officiellement éradiquée du continent américain, la première région du monde a avoir éliminé cette maladie virale épidémique généralement bénigne, ont indiqué mercredi les responsables de l'Organisation panaméricaine de la Santé (OPS).

«L'élimination de la rubéole des Amériques est un succès historique qui reflète la volonté collective des pays de notre continent de travailler ensemble pour atteindre cet objectif ambitieux de santé publique», a déclaré la directrice de l'OPS, Carissa Etienne, lors d'une conférence de presse.

Les derniers cas de transmissions de rubéole et d'enfants nés avec l'infection transmise par la mère sur le continent américain remontent à 2009. Mais étant donné que le virus continue à circuler dans d'autres parties du monde, des cas isolés d'infection importés continuent à être signalés de temps à autre par certains pays, dont le Canada, l'Argentine et les États-Unis.

L'éradication de la transmission de la rubéole a résulté d'une campagne massive de vaccination avec environ 250 millions d'adolescents et d'adultes vaccinés dans 32 pays et territoires entre 1998 et 2008.

Avant cela, on comptait de nombreux cas de rubéole chaque année en Amérique du Sud et dans les Caraïbes, avec un pic à plus de 158 000 en 1997. Aux États-Unis, 20 000 enfants sont nés avec l'infection durant la dernière grande épidémie de rubéole dans ce pays entre 1964 et 1965.

La rubéole peut provoquer de multiples défauts de naissance ou affecter la santé du foetus si la mère la contracte au début de la grossesse.

«Notre région avait déjà été la première dans le monde à éradiquer la variole (en 1971) et la polio (1994), des succès qui montrent l'efficacité de la vaccination et l'importance de rendre les vaccins accessibles même dans les zones les plus isolées du continent», a repris Mme Etienne.

«Désormais, il est temps de nous attaquer à la rougeole», a lancé la directrice de l'OPS.

La rougeole, plus contagieuse que la rubéole, est réapparue sur le continent américain en 2010 notamment en Argentine, sous la forme de cas importés, lorsque des spectateurs de la Coupe du monde de football sont revenus d'Afrique du Sud.

Aux États-Unis, pays déclaré exempt de rougeole en 2000, l'infection a refait surface en 2008 en raison d'un taux insuffisant de vaccination.

Une nouvelle percée de la rougeole a commencé en Californie fin 2014 dans le Parc Disney, mais elle semble terminée dans cet État de l'ouest américain.

Quelque 159 cas de rougeole ont été recensés depuis le 1er janvier dans 18 États et le District de Columbia, selon les dernières estimations des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer