Boissons sucrées alcoolisées: Couillard enjoint Santé Canada d'agir

Une grande variété de boissons sont concernées, dont... (André Pichette, archives La Presse)

Agrandir

Une grande variété de boissons sont concernées, dont Captain Mrgan, REV UP, Spiked Brew ou Hard Ice X-Tra. Leur teneur en alcool atteint près de 12 % dans certains cas, l'équivalent de quatre verres d'alcool dans une canette.

André Pichette, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De passage à Montréal, le premier ministre Philippe Couillard a confirmé que son gouvernement va user de ses pouvoirs en santé publique pour retirer des dépanneurs et épiceries les boissons sucrées à haute teneur en alcool. Il enjoint maintenant le gouvernement fédéral et Santé Canada à jouer pleinement son rôle.

« On va légiférer à travers le projet de loi qui est déjà à l'Assemblée nationale sur la réforme de la Régie de l'alcool des courses et les jeux de façon à ce qu'on limite l'accès à ses produits. Et franchement, c'est quelque chose de voir sur les tablettes de nos dépanneurs des mélanges de sucre et d'alcool à haute concentration. On a vu l'horrible tragédie de cette jeune fille récemment, on ne veut pas en voir d'autres. »

Le premier ministre Couillard a expliqué que c'est la Société des alcools du Québec (SAQ), qui aura la responsabilité d'assurer la vente et la distribution de ces boissons.

« C'est la SAQ qui a la responsabilité de commercialiser les produits d'alcool. On sait qu'il y a un peu de présence dans nos supermarchés, par exemple pour nos vins québécois. Mais, on ne parle pas du même produit. On parle d'un produit qui peut avoir des conséquences sur la santé des jeunes. On a d'ailleurs vu le marketing de ces boissons donnant l'impression de joies de vivre, mais ce n'est pas du tout la réalité. »

La mesure prévoit de ne plus permettre aux dépanneurs et épiceries de vendre des mélanges d'alcool avec du sucre, ou de la taurine, contenant 7 % d'alcool ou plus. L'amendement à la loi devrait entrer en vigueur après l'adoption du projet de loi, qui doit avoir lieu d'ici la fin de la session parlementaire en juin.

Une grande variété de boissons sont concernées : Captain Mrgan, REV UP, Spiked Brew, ou Hard Ice X-Tra. Leur teneur en alcool atteint près de 12 % dans certains cas, l'équivalent de quatre verres d'alcool dans une canette. Alors que des canettes de 473 ml peuvent se vendre autour de 3 $, il est aussi question de vendre ces produits à un prix plus élevé.

Les funérailles de la jeune Athena Gervais, retrouvée morte dans un ruisseau près de son école secondaire de Laval, ont eu lieu ce week-end à Saint-Félicien. Plusieurs de ses proches rapportent qu'elle aurait ingurgité une quantité importante d'alcool contenue dans une cannette de FCKD UP. La boisson a depuis été retirée des tablettes. « Mes pensées vont vers la famille de la victime native de Saint-Félicien, municipalité d'où je suis moi-même natif », a ajouté le premier ministre.

À Ottawa, un porte-parole de la ministre fédérale de la Santé Ginette Petitpas Taylor a indiqué que des démarches sont déjà en cours afin d'évaluer les mesures qui pourraient adoptées afin de mieux contrôler la vente de ces produits.

« La ministre a demandé à Santé Canada de prendre tous les moyens nécessaires pour contrer les risques posés par ces produits, y compris toute mesure réglementaire qui serait nécessaire, et ce, en consultation étroite avec le Québec »,  a indiqué le porte-parole, Thierry Bélair, dans un courriel à La Presse.

- Avec Joël-Denis Bellavance, La Presse




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer