Dernier déménagement pour le CHUM

Chaque patient est accompagné d'une infirmière et de... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Chaque patient est accompagné d'une infirmière et de son dossier médical lors du déplacement.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le transfert de 110 patients de l'Hôpital Notre-Dame vers le nouveau Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) a eu lieu dimanche matin, dernière étape dans le regroupement des activités de trois hôpitaux montréalais à la même adresse.

Vers 7h, une vingtaine d'ambulances et des minibus ont commencé à sortir la clientèle du vieil établissement de la rue Sherbrooke, qui avait accueilli ses premiers patients en 1924. Des dizaines d'employés et de bénévoles, vêtus de chandails de différentes couleurs selon leur rôle dans le grand ballet réglé au quart de tour, attendaient les civières et fauteuils roulants à l'entrée du nouveau centre hospitalier.

Ce déménagement suit le transfert des patients des hôpitaux Saint-Luc et Hôtel-Dieu ces dernières semaines. «Les équipes sont prêtes, elles savent à quoi s'en tenir. C'est le dernier, tout le monde va être rendu ici», a expliqué la porte-parole du CHUM, Irène Marcheterre, au début de l'opération.

Chaque patient est accompagné d'une infirmière et de son dossier médical lors du déplacement. D'autres membres du personnel accompagnent les cas les plus délicats, notamment 13 patients qui étaient gardés aux soins intensifs.

L'Hôpital Notre-Dame demeurera en activité dans un nouveau rôle. Il sera cédé aujourd'hui au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Sud-de-L'Ile-de-Montréal. Le ministre de la Santé Gaétan Barrette s'est rendu à l'Hôpital Notre-Dame dimanche et a détaillé son nouveau statut d'hôpital communautaire pour la population des environs. L'hôpital conservera 250 lits et offrira notamment des services particuliers pour les personnes vulnérables affectées par la toxicomanie, l'itinérance ou les troubles de santé mentale. Environs 1200 employés y travailleront.

«Ici, on s'adresse à une clientèle qui souvent est plus modeste, qui a des besoins différents», a expliqué le ministre. La mission sera centrée sur la population du centre et du sud de Montréal, alors qu'autrefois, des gens venaient de la Rive-Sud, de la Rive-Nord et d'ailleurs en ville pour des soins spécifiques à Notre-Dame.

Le CHUM, lui, en tant que centre universitaire «de classe mondiale», dessert toute la population du Québec et s'occupe des cas plus complexe, a-t-il illustré.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer