Montréal aura son Technopôle en réadaptation pédiatrique

De gauche à droite: Camille Chai, escrimeuse en... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

De gauche à droite: Camille Chai, escrimeuse en fauteuil roulant, Fabrice Brunet, président et chef de la direction du CHU Sainte-Justine, Hélène David, ministre de l'Enseignement supérieur, Melanie Joly, ministre du Patrimoine canadien et députée montréalaise, Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux et David Lametti, député de LaSalle - Émard - Verdun.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans un moment plutôt rarissime en politique, deux ministres du Québec précédés par un ministre fédéral ont annoncé un investissement de 25,06 millions en santé au Québec. Grâce cet argent, le Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine aura son Technopôle en réadaptation pédiatrique pour traiter les enfants et adolescents souffrant d'une déficience motrice ou du langage.

Le nouveau bâtiment, qui sera construit sur l'actuel site du Centre de réadaptation Marie Enfant, rue Bélanger dans Rosemont, réunira chercheurs, cliniciens spécialisés et enseignants en réadaptation. Il est question d'un investissement total de 31,32 millions provenant des deux paliers de gouvernement et du CHU Sainte-Justine.

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, qui a été la première à prendre la parole, a déclaré que le gouvernement du Canada investira 15,66 millions. «Ce projet est un bel exemple de collaboration entre le provincial et le fédéral, a-t-elle souligné lors d'un point de presse. Les investissements permettront de créer des emplois de haute qualité bien rémunérés à Montréal.»

«C'est l'un des premiers dossiers que j'ai eu à gérer quand j'ai été nommé ministre de la Santé, a relaté le Dr Gaétan Barrette. Ce qu'on a devant nous, c'est un monde qui brise ses silos pour mettre toutes les expertises ensemble. On pourra passer de l'innovation à la pratique dans le même lieu que les enfants.»

Hélène David, ministre de l'Enseignement supérieur du Québec, a souligné que le Technopôle permettra à des jeunes de se déplacer pour aller à l'école, de s'intégrer à la communauté. «C'est de l'investissement et du temps pour la réussite de nos étudiants.»

Près de 5000 jeunes annuellement

La haute direction du CHU Sainte-Justine travaillait depuis une dizaine d'années sur ce projet. À l'heure actuelle, le centre de réadaptation traite près de 5000 jeunes annuellement, la majorité souffrant d'une déficience motrice. Le président-directeur général du centre hospitalier, Dr Fabrice Brunet, parle d'une réorganisation de la réadaptation en «Plateau clinico-techno-sciences intégrés.»

«On sera capable, par exemple, de créer un environnement virtuel avec un avatar pour traiter un enfant souffrant de bégaiement. Il apprendra à échanger avec son avatar, qui tranquillement deviendra lui-même. On parle aussi d'intelligence artificielle pour les fauteuils roulants, de prises en charge personnalisées», a expliqué le haut dirigeant de Sainte-Justine.

Le Technopôle c'est quoi?

- Science du mouvement

- Robotique

- Matériaux intelligents

- Sciences de la communication

- Insertion sociale

- Réalité virtuelle et cybermobilité

Quelques chiffres

Date prévue de l'ouverture: 2018

Superficie: 76 000 pieds carrés




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer