• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Attente aux urgences: victime de son succès, l'Hôpital général juif recule 

Attente aux urgences: victime de son succès, l'Hôpital général juif recule

Après avoir connu une année extraordinaire l'an dernier... (Photo Robert Skinner, Archives La Presse)

Agrandir

Après avoir connu une année extraordinaire l'an dernier avec une durée moyenne de séjour de 12,6 heures, l'Hôpital général juif est cette année victime de son succès et voit sa note passer de C+ à C.

Photo Robert Skinner, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir connu une année extraordinaire l'an dernier avec une durée moyenne de séjour de 12,6 heures, l'Hôpital général juif est cette année victime de son succès et voit sa note passer de C+ à C.

De tous les établissements de santé du palmarès, c'est l'Hôpital général juif qui reçoit le plus de visites aux urgences chaque année, soit plus de 86 000. Cette fréquentation importante combinée à un alourdissement de la clientèle a fait passer la durée moyenne de séjour à 14 heures cette année, affirme le chef des urgences de l'Hôpital général juif, le Dr Marc Afilalo.

Quand l'Hôpital général juif a inauguré ses nouvelles urgences en 2014, l'établissement promettait que tout patient verrait un médecin en moins de 20 minutes. Mais depuis, le nombre de visiteurs aux urgences ne cesse d'augmenter.

« C'est nous qui avons enregistré la plus forte hausse de clientèle de la région. » - Le Dr Marc Afilalo, chef des urgences de l'Hôpital général juif

Plus de la moitié des patients qui se présentent à l'Hôpital général juif n'habitent pas sur le territoire de desserte de l'établissement. « Nous recevons entre 50 et 60 patients de l'extérieur chaque jour. Mais nous ne pouvons pas les refuser », illustre le Dr Afilalo.

Ce dernier constate aussi un alourdissement marqué de sa clientèle. « Les patients sont plus âgés. Et plus mal en point », dit l'urgentologue, qui ajoute que la grippe a été étonnamment virulente cette année. « Déjà depuis le mois de mars, nous sommes revenus à une durée moyenne de séjour de 12 heures », souligne le Dr Afilalo.

Ce dernier explique que différentes pistes sont actuellement étudiées pour continuer d'améliorer les performances de son établissement. Des discussions sont par exemple en cours avec d'autres hôpitaux montréalais afin de répartir plus équitablement les patients âgés et lourdement hypothéqués qui arrivent par ambulance. La possibilité de créer des unités d'urgence gériatrique à même les urgences est aussi analysée. « Ces unités auraient des approches différentes afin de limiter les réadmissions des clientèles âgées, qui seraient prises en charge plus vite par des professionnels comme des travailleurs sociaux et des pharmaciens », explique le Dr Afilalo.

L'an dernier, le ministre Barrette avait invité les hôpitaux de la province à s'inspirer de l'Hôpital général juif. « Certains l'ont fait, mais ce n'est pas encore à maturité », reconnaît le ministre.

Malgré une détérioration de ses performances cette année, l'Hôpital général juif demeure l'établissement avec la plus faible durée moyenne de séjour à Montréal.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer