C.-B.: du fentanyl présent dans 80 % des échantillons d'héroïne

Tandis que le fentanyl d'ordonnance est un antidouleur... (123RF)

Agrandir

Tandis que le fentanyl d'ordonnance est un antidouleur produit par l'industrie pharmaceutique et vendu sous forme de timbre transdermique ou liquide, le fentanyl illicite n'est pas produit par l'industrie pharmaceutique et ne respecte pas les directives de qualité.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir analysé plus de mille échantillons de drogue au cours des neuf derniers mois au centre d'injection supervisé Insite à Vancouver, des chercheurs ont découvert que 80 % de l'héroïne et de la métamphétamine en cristaux qui y est consommée contiennent du fentanyl. Et 40 % des échantillons de cocaïne sont dans la même situation révèlent les résultats d'une étude publiée ce matin dans le cadre de la 25e Conférence internationale sur la réduction des méfaits qui se tient cette semaine à Montréal.

« Cette étude démontre que les alertes entourant cet enjeu de santé publique sont pleinement justifiées », estime Rick Lines, directeur général de Harm Reduction International.

Mise au courant de la présence de fentanyl dans leur drogue, « la clientèle d'Insite a été dix fois plus encline à réduire ses doses », a expliqué le Dr Mark Lysyshyn, agent médical de la Vancouver Coastal Health Autority Médical et chercheur principal de l'étude.

Selon les chercheurs de l'étude intitulée Évaluation d'un programme de dépistage du fentanyl d'un site de consommation supervisée à Vancouver, au Canada, analyser les drogues en circulation pour déceler la présence de fentanyl « pourrait contribuer à sauver des vies et à atténuer la crise de santé publique attribuable à la consommation d'opioïdes et aux surdoses qui en résultent ».

Le Fentanyl est une substance 100 fois plus toxique que la morphine et est de plus en plus utilisée par les trafiquants de drogues pour couper de l'héroïne, de la métamphétamine en cristaux et de la cocaïne.

Au Canada, les surdoses liées à la consommation d'opioïdes sont en hausse depuis des mois et le fentanyl est dans la ligne de mire des autorités. En Colombie-Britannique seulement, près de 922 personnes sont décédées d'une surdose de drogue illégale en 2016, ce qui constitue une hausse de 80 % par rapport à 2015. Environ 60 % de ces décès étaient liés à la consommation de fentanyl.

Vendredi, deux centres d'injection supervisés de Montréal ont reçu le feu vert d'Ottawa pour débuter leurs activités.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer