Santé Canada propose d'assouplir les règles pour l'héroïne prescrite

À la clinique Crosstown de Vancouver, une centaine... (Photo Jonathan Hayward, La Presse canadienne)

Agrandir

À la clinique Crosstown de Vancouver, une centaine de personnes traitent présentement leur dépendance à l'aide d'héroïne prescrite.

Photo Jonathan Hayward, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Vancouver

Santé Canada propose d'assouplir les règles sur l'importation de l'héroïne qui sert à traiter la dépendance aux opioïdes. La suggestion est considérée comme essentielle pour réduire les décès causés par le fentanyl au pays.

Selon Caitlin Shane, de l'organisme Pivot Legal Society, 931 personnes sont mortes d'une surdose l'an dernier en Colombie-Britannique.

Ce chiffre démontre l'urgence de disposer d'un traitement efficace pour ceux souffrant d'une dépendance aux opioïdes, a dit Mme Shane.

À la clinique Crosstown de Vancouver, une centaine de personnes traitent présentement leur dépendance à l'aide d'héroïne prescrite.

Ce traitement sera élargi pour permettre l'accès à de l'héroïne importée de la Suisse.

Une nouvelle réglementation permettrait aux responsables autorisés de présenter une demande à Santé Canada pour importer de grandes quantités d'héroïne médicale.

La ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, estime qu'il faut adopter une stratégie efficace si l'on veut réduire la consommation de substances problématiques.

Une approche compatissante est aussi nécessaire selon la ministre, car elle aide les professionnels de la santé à répondre à la crise des opioïdes.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer