Se brosser les dents pour rester en bonne santé

Différentes études ont établi des liens ces dernières... (PHOTO ALAIN ROBERGE, Archives LA PRESSE)

Agrandir

Différentes études ont établi des liens ces dernières années entre la mauvaise santé des gencives et différentes maladies.

PHOTO ALAIN ROBERGE, Archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Alors que des milliers de Québécois se régalent cette fin de semaine de repas de cabane à sucre et de chocolat de Pâques, la Fédération des dentistes spécialistes du Québec et l'Association des parodontistes unissent leurs voix pour rappeler l'importance de conserver une bonne hygiène buccodentaire afin de préserver sa santé générale.

Au cours des dernières années, en effet, différentes études ont établi des liens entre la mauvaise santé des gencives et différentes maladies.

À la fin du mois de mars, une étude publiée dans le Journal of the American Heart Association a démontré que les femmes ménopausées présentant une maladie des gencives ou qui ont perdu certaines dents naturelles ont jusqu'à 17 % plus de risques de mourir prématurément. Si les maladies des gencives ne causent pas directement la mort, elles sont associées à différentes maladies.

« Des liens ont été établis entre les maladies des gencives et les maladies cardiaques, le diabète et les accouchements prématurés, par exemple », souligne la présidente de l'Association des parodontistes, la Dre Marianne Morand.

Chez les personnes présentant des maladies des gencives, les bactéries présentes sur les dents peuvent entrer dans la circulation sanguine par les gencives blessées et avoir un impact sur la santé, explique la Dre Morand.

Le fléau de la gingivite

Environ 80 % de la population présente une gingivite, soit une inflammation des gencives. Chez ces personnes, les saignements sont fréquents. Pourtant, très peu de gens s'en inquiètent, constate la présidente de la Fédération des dentistes spécialistes du Québec, la Dre Véronique Benhamou. « Une personne qui saignerait d'un doigt chaque fois qu'elle se lave les mains s'inquiéterait et consulterait un médecin. Mais cette inquiétude n'est pas présente quand ça concerne les gencives qui saignent », note-t-elle.

Selon la Dre Benhamou, l'insouciance des Québécois à l'égard de la santé de leurs gencives est en partie le résultat du peu d'attention porté par les dentistes à cette région de la bouche durant des années. « Pendant longtemps, les dentistes ne faisaient pas attention aux saignements et aux gencives. Mais la situation a maintenant changé », souligne la Dre Benhamou, qui affirme que de plus en plus de patients posent des questions sur le sujet.

Chez les personnes de plus de 30 ans, de 20 à 50 % présentent une maladie des gencives (parodontite). « C'est l'une des maladies inflammatoires les plus répandues au monde ! Ça peut passer inaperçu. Mais c'est d'autant plus important de prévenir, en sachant les impacts que ça peut avoir sur la santé globale », dit la Dre Morand.

Les symptômes des maladies des gencives sont les saignements, le déchaussement, les dents mobiles, la mauvaise haleine et la sensibilité.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer