Exclusif

Québec reçoit les clés du CHUM

Le projet du nouveau CHUM est attendu depuis... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

Le projet du nouveau CHUM est attendu depuis près de 20 ans au Québec.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après près de 20 ans d'attente, le gouvernement a pris possession, en toute discrétion, des clés du nouveau Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) le 31 mars dernier, a appris La Presse.

La porte-parole du CHUM, Irène Marcheterre, confirme que le gouvernement a obtenu les clés du bâtiment dans la nuit du 31 mars au 1er avril. Cette «réception provisoire» de l'édifice permet au CHUM d'enclencher l'activation de ses nouveaux espaces, c'est-à-dire de préparer les locaux et ses équipes à être fonctionnels dès le déménagement des patients, prévu pour l'automne.

Encore des travaux mineurs

Un certificateur indépendant a inspecté le chantier du nouveau CHUM, et à la suite de ses observations, Québec a accepté de prendre possession du bâtiment. Certains ajustements doivent toutefois encore être faits.

«Il s'agit de travaux mineurs», assure Mme Marcheterre. Ces travaux devraient être terminés d'ici le 9 juin, affirme le président-directeur général du CHUM, Fabrice Brunet, qui se rend de deux à trois fois par semaine sur le chantier.

Début d'un long contrat de location

En prenant possession du bâtiment, le gouvernement commence les paiements de 11 millions de dollars par mois à l'entrepreneur chargé de la construction, Construction santé Montréal (CSM). Le loyer de ce projet, construit en partenariat public-privé (PPP), s'étalera jusqu'en 2050. Stéphane Mailhot, porte-parole de CSM, confirme que le premier paiement du gouvernement est attendu à la fin du mois.

Déménagement dès l'automne

Selon le calendrier officiel de la firmeDéménagements hospitaliers HCR, obtenu par La Presse, les trois hôpitaux du CHUM, soit Saint-Luc, l'Hôtel-Dieu et Notre-Dame, déménageront successivement les 15 octobre, 12 novembre et 10 décembre au nouvel établissement unique au centre-ville de Montréal.

M. Brunet affirme que «des démarches sont en cours afin de respecter le calendrier de déménagement». «Mais plusieurs éléments sont en cours de discussions. C'est pourquoi nous ne donnons encore aucune date officielle de déménagement. Les dates prévues sont flexibles», dit-il.

Fin d'une saga

Le projet du nouveau CHUM est attendu depuis près de 20 ans au Québec. En avril 1999, le premier ministre Lucien Bouchard avait évoqué un investissement de 1,5 milliard pour le nouveau CHUM. Après des années de débat sur l'emplacement du futur superhôpital, le site du centre-ville a été choisi.

Initialement, le contrat de PPP prévoyait que le nouveau bâtiment soit livré le 22 avril 2016. Or, de nombreux retards se sont accumulés sur le chantier. CSM avait repoussé la livraison au 6 novembre 2016 puis, désireux d'avoir une date sûre, le gouvernement avait inscrit le 9 juin 2017 pour la réception.

Québec savait déjà alors que, compte tenu du coût pour l'entrepreneur, celui-ci tenterait de livrer l'édifice plus tôt.

Les hypothèques légales s'accumulent

En effet, les retards sur le chantier ont entraîné des pertes de revenus importantes pour CSM, qui a été privé de ses paiements mensuels de 11 millions de dollars. Depuis l'automne, les hypothèques légales se sont accumulées dans le dossier.

Un total de 15 fournisseurs estimant que des sommes leur sont dues ont déposé des hypothèques légales contre CSM, pour un total de près de 97 millions de dollars. Assurant que la santé financière de CSM est bonne, M. Mailhot soutient qu'environ 50% des hypothèques légales déposées depuis le début du projet sont maintenant radiées.

«Nous en sommes à environ 46 millions pour six dossiers, dont la majorité a été enregistrée très récemment», dit-il. Selon M. Mailhot, les hypothèques légales «font partie des aléas d'un projet de cette ampleur». «Nous leur accordons l'attention qu'elles méritent», dit-il.

D'autres phases à venir

Si la portion la plus importante du nouveau CHUM est maintenant livrée au gouvernement, d'autres phases du projet sont à venir. L'actuel hôpital Saint-Luc doit notamment être détruit pour faire place à des bureaux administratifs. Un amphithéâtre et un stationnement doivent également être construits. Les espaces de soins sont toutefois terminés. «C'est une étape très importante qui vient d'être franchie», reconnaît M. Mailhot.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer