Le Canada lance une mise en garde sur la rougeole

Au Canada, on ne signale plus de cas... (Chuck Stoody, archives PC)

Agrandir

Au Canada, on ne signale plus de cas de rougeole d'origine purement locale depuis 1997. Les Canadiens qui ne sont pas vaccinés peuvent cependant contracter la maladie à l'étranger ou auprès de visiteurs au Canada.

Chuck Stoody, archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sheryl Ubelacker
La Presse Canadienne
Toronto

À quelques mois des vacances estivales, l'Agence de la santé publique du Canada conseille aux citoyens de s'assurer d'être bien immunisés contre la rougeole, en particulier s'ils envisagent de se rendre à l'étranger.

La docteure Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique par intérim, souligne que les personnes qui n'ont pas été vaccinées ou qui n'ont pas été exposées à la maladie durant leur enfance devraient demander le vaccin. Ceux qui ne sont pas certains de leur protection immunitaire devraient par ailleurs demander l'avis de leur médecin.

Pour ceux qui devraient se faire vacciner, l'inoculation devrait se faire au moins six semaines avant de quitter le pays, rappelle la docteure Tam.

La responsable de la santé publique explique que de nombreux pays européens, notamment, sont aux prises avec une éclosion de rougeole, une maladie infectieuse hautement contagieuse qui se transmet même dans l'air. En Roumanie, par exemple, on a recensé depuis février 2016 près de 2000 cas de rougeole; des 17 enfants qui en sont morts, aucun n'était vacciné.

Par ailleurs, le taux de vaccination est en déclin dans certains pays d'Europe centrale et d'Europe de l'Est, un phénomène attribuable notamment à une campagne dans les médias sociaux contre cette mesure de santé publique.

Au Canada, on ne signale plus de cas de rougeole d'origine purement locale depuis 1997. Les Canadiens qui ne sont pas vaccinés peuvent cependant contracter la maladie à l'étranger ou auprès de visiteurs au Canada, rappelle la docteure Tam. Ces infections peuvent ensuite provoquer une éclosion dans une région où les gens ne sont pas tous vaccinés, comme ce fut le cas en 2015 dans Lanaudière, au Québec. Près de 200 personnes avaient alors été infectées.

La docteure Tam indique que 10 cas de rougeole - tous liés au voyage - ont été signalés au Canada depuis le début de l'année. Trois de ces cas, confirmés le mois dernier par la direction de la santé publique de Toronto, sont liés à des gens arrivés au Canada ou ayant voyagé au pays à bord d'avions de WestJet ou d'Emirates au cours des deux dernières semaines de mars.

La période d'incubation du virus de la rougeole peut atteindre 21 jours, et les premiers symptômes peuvent apparaître dès la première semaine. La personne atteinte du virus peut aussi être contagieuse avant même que n'apparaissent les premiers symptômes.

La rougeole se manifeste par une forte fièvre, un écoulement nasal et de la toux. Des rougeurs au visage et sur le corps, y compris à la paume des mains et des pieds, surviennent par la suite. Les personnes infectées vont également être affectées par la lumière ambiante et ressentir des douleurs aux yeux avec des larmoiements.

Les responsables de la santé publique recommandent de consulter un médecin si ces symptômes apparaissent - mais de prévenir au préalable la clinique ou les urgences afin que des mesures d'isolement soient prises dès l'accueil du malade.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer