Des adultes autistes critiquent sévèrement le plan du gouvernement

Le collectif de personnes autistes Aut'Créatifs, qui regroupe une trentaine de... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le collectif de personnes autistes Aut'Créatifs, qui regroupe une trentaine de membres, critique sévèrement le plus récent Plan d'action en autisme du gouvernement, publié la semaine dernière. Pour le regroupement, le Plan « bénéficiera davantage à un cartel bien établi de longue date et déjà généreusement financé qu'à l'ensemble des personnes autistes ».

Porte-parole d'Aut'Créatifs, Lucila Guerrero déplore notamment qu'aucune personne autiste n'ait participé à la rédaction du Plan d'action. « Oui, nous avons été entendus lors du Forum sur l'autisme l'an dernier. Nous étions heureux, car pour la première fois, on avait l'impression d'être écoutés. Mais en regardant le Plan, on est déçus », note Mme Guerrero.

Celle-ci ne comprend pas pourquoi certains chercheurs autistes dont les compétences sont reconnues, comme Brigitte Harrisson et Michelle Dawson, n'aient pas été invités à participer à la rédaction du Plan d'action. « Cette position confirme qu'on n'a pas évolué par rapport à nous donner plus de place, à tenir compte de nos positions », dit-elle.

Attaque contre l'ICI

Aut'Créatifs ne comprend également pas pourquoi le gouvernement continue à privilégier l'intervention comportementale intensive (ICI) auprès des enfants autistes de 0 à 5 ans, une approche que le collectif qualifie de « douteuse ».

L'ICI, qui suit la logique « stimulus, réponse, récompense », vise à susciter des apprentissages chez les enfants autistes et à réduire les comportements excessifs. Depuis le début des années 2000, le gouvernement tente d'offrir 20 heures par semaine d'ICI à tout enfant autiste de 0 à 5 ans.

Pour les membres d'Aut'Créatifs, cette méthode dérive « directement de techniques de dressage animalier indignes de l'être humain ».

Pour les membres d'Aut'Créatifs, l'ICI n'a pas fait ses preuves et « bénéficie d'un traitement de faveur disproportionné ». « La littérature scientifique indépendante n'arrive à identifier que des résultats modestes, et encore uniquement que pour certains enfants », affirme le collectif.

Dans son Plan d'action, Québec prévoit diminuer les listes d'attente pour avoir accès à l'ICI et aux services de réadaptation de 45 % au cours des prochaines années. Une mesure qui coûtera plus de 11 millions.

Les membres de l'Aut'Créatifs ne voient « aucune nécessité d'investir plus d'argent » dans cette méthode. Ces sommes devraient plutôt servir à favoriser l'accès à des méthodes mettant en valeur les forces et les particularités de l'esprit autistique de même qu'à former les parents. « On devrait aussi demander aux parents de quoi ont besoin leur enfant plutôt que de leur imposer une façon de faire avec l'ICI », plaide Mme Guerrero.

Au cabinet de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines Habitudes de vie, Lucie Charlebois, on souligne que plusieurs personnes autistes ont entre autres participé au Forum de l'an dernier et que le plan d'action « découle directement des priorités votées par tous ces participants ».

Attachée de presse de la ministre Charlebois, Bianca Boutin ajoute que les 11,5 millions investis par le gouvernement n'iront pas uniquement à l'ICI, mais aussi à « différents services en réadaptation ».




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer