Leitão se veut «réaliste» sur la hausse des transferts en santé

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão.... (Photo Jacques Boissinot, PC)

Agrandir

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitão.

Photo Jacques Boissinot, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre des Finances, Carlos Leitão, a laissé entendre mardi qu'il entretient peu d'espoir de voir Ottawa bonifier les transferts en santé aux provinces comme le réclame son gouvernement.

M. Leitão a pris acte de l'effritement du front commun des provinces au cours des dernières semaines, à mesure que différentes capitales concluaient des ententes avec le fédéral.

La Colombie-Britannique est la dernière à avoir conclu un accord il y a 10 jours. M. Leitão a dit s'attendre à ce que l'Alberta lui emboîte le pas prochainement.

Il se veut «réaliste» quand aux sommes que recevra éventuellement le Québec.

«Nous sommes réalistes aussi puisque la Colombie-Britannique surtout a déjà conclu un accord bilatéral, a convenu M. Leitão. On comprend aussi que l'Alberta va peut-être le faire bientôt. Alors on est réalistes. Mais les deux provinces centrales demeurent unies.»

Victoria a accepté une hausse du transfert en santé de 3% par année, à laquelle s'ajoute une enveloppe de 1,4 milliard sur 10 ans pour des «fonds dédiés».

Le Québec, l'Ontario, l'Alberta et le Manitoba sont désormais les seules à ne pas avoir conclu d'accord avec le gouvernement Trudeau. Elles réclament une hausse de 5,2% des transferts fédéraux.

M. Leitão en est à planifier son budget. Il a affirmé ne pas tabler sur une telle hausse des transferts, bien qu'il s'attende à ce que le Québec obtienne «au moins» autant que les autres provinces.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer