• Accueil > 
  • Actualités > 
  • Santé 
  • > Frais accessoires: les médecins devront négocier avec Barrette, dit Couillard 

Frais accessoires: les médecins devront négocier avec Barrette, dit Couillard

La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) devra se faire à... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse)

Agrandir

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
DAVOS, Suisse

La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) devra se faire à l'idée de négocier avec le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, dans le dossier des frais accessoires, tranche le premier ministre Philippe Couillard.

En marge d'une annonce économique au Forum économique mondial de Davos, vendredi, en Suisse, M. Couillard a rejeté la possibilité de confier ce mandat au président du Conseil du trésor, Pierre Moreau, comme l'a demandé la Fédération représentant plus de 10 000 médecins.

Questionné à ce sujet, le premier ministre a affirmé qu'un gouvernement ne « marche pas » de cette façon.

Jeudi, la présidente de la FMSQ, Diane Francoeur, avait déploré le flou entourant la définition de ces frais accessoires, dénonçant la précipitation du ministre du ministre Barrette à vouloir les interdire sans négocier comment, où ces services seront offerts et à quels tarifs.

Le règlement sur les frais accessoires entre en vigueur dans moins d'une semaine, le 26 janvier. Théoriquement, les médecins ne pourront plus exiger de paiement pour des services qui sont assurés.

Se disant sûr que son gouvernement trouvera un terrain d'entente, M. Couillard a concédé que son ministre de la Santé avait une « personnalité énergique », ajoutant que le réseau avait besoin d'une personne avec un tel caractère.

Après les pharmaciens, la FMSQ a également retenu les services de l'ex-premier ministre péquiste Lucien Bouchard pour la représenter dans le cadre d'éventuels recours juridiques qu'elle pourrait intenter.

Barrette propose un blitz de négocitations

Gaétan Barrette a plus tard laissé entendre sur les médias sociaux qu'il a proposé à la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) de participer à un blitz de négociations en fin de semaine pour régler le dossier des frais accessoires.

L'attachée de presse du ministre Barrette, Julie White, a confirmé vendredi soir que le gouvernement avait lancé cette offre à la FMSQ, qui serait restée sans réponse pour l'instant.

Jointe par téléphone en fin de soirée, la directrice des affaires publiques et des communications de la FMSQ, Nicole Pelletier, a refusé «d'entrer dans cette manipulation».

Mme Pelletier a souligné que le ministre avait «pris son temps» et qu'il avait attendu «des mois» avant d'accepter de négocier avec la FMSQ.

Elle a ajouté que l'organisation «ferait ce qu'elle a à faire».

Des négociations entre les deux parties ont commencé vendredi.

Le règlement sur les frais accessoires entre en vigueur dans moins d'une semaine, le 26 janvier. Théoriquement, les médecins ne pourront plus exiger de paiement pour des services qui sont assurés.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer