Hébergement, réadaptation et convalescence: Québec ajoute 2100 places

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, ajoutera 2100... (photo Janick Marois, archives La Voix de l'Est)

Agrandir

photo Janick Marois, archives La Voix de l'Est

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, ajoutera 2100 places en hébergement, en réadaptation et en convalescence pour libérer des lits dans les hôpitaux et y diminuer l'attente. L'opération coûtera 100 millions de dollars.

En conférence de presse mercredi, M. Barrette a affirmé que trop de patients occupent des lits de courte durée dans les hôpitaux alors qu'ils ne le devraient pas, essentiellement parce qu'il manque de places en hébergement ou encore en réadaptation. Ce phénomène, connu depuis des années, augmente l'attente dans les hôpitaux et a pour effet d'engorger l'urgence.

Si le gouvernement n'est pas intervenu avant, c'est qu'il n'avait pas les moyens de le faire, a expliqué M. Barrette. « Ce qu'on annonce aujourd'hui, c'est le résultat de la marge de manoeuvre que nous avons dégagée en gérant bien l'État québécois. »

La durée moyenne de séjour dans les urgences du Québec a atteint 15,7 heures en 2015-2016. Le gouvernement est encore loin de la cible de 12 heures d'attente qu'il s'est fixé lui-même.

Gaétan Barrette investit 55 millions pour ajouter 1472 places en hébergement pour des personnes âgées en perte d'autonomie. Ce sera en CHSLD ou dans les « ressources intermédiaires », une autre forme de services d'hébergement. Quelque 1000 places se concrétiseront d'ici le prochain budget du gouvernement ce printemps, a indiqué le ministre.

Gaétan Barrette a fermé un peu plus de 2000 places en CHSLD depuis son entrée en fonction. Il ne voit aucune contradiction entre ces fermetures et son annonce. Il a expliqué que certaines personnes qui occupent des lits en CHSLD ne sont pas, elles aussi, au bon endroit. Les CHSLD sont destinés à des aînés qui requièrent des soins importants et, en ce sens, ces établissements répondent à la demande selon lui. Or il y avait 3527 personnes en attente d'une place en CHSLD au 31 mars 2015, selon les données de son propre ministère. Mais M. Barrette considère que ces personnes n'ont pas nécessairement besoin d'être en CHSLD.

Dans le cas des places qui seront créées dans des ressources intermédiaires, des appels d'offres seront lancés dans les prochains mois. Les places verront le jour d'ici 12 à 16 mois.

Quelque 446 nouvelles places en santé mentale (30,5 millions $) et 207 autres en réadaptation et en convalescence (14,5 millions) seront également créées.

L'initiative s'inspire d'un plan mis en place par le Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent. Le nombre d'heures que passe un patient sur une civière aux urgences avant d'être monté aux étages ou obtenir son congé atteint 7,2 heures dans cette région, alors que c'était 15 heures il y a quelques années (tout près de la moyenne québécoise indiquée plus haut).

L'enveloppe annoncée mercredi fait partie du réinvestissement en santé de 100 millions de dollars pour l'année en cours - et de 300 millions par année pour la suite - annoncé lors de la mise à jour économique du ministre des Finances, Carlos Leitao, plus tôt cet automne. M. Barrette a fait d'autres annonces au cours des dernières semaines grâce à cette cagnotte : 65 millions pour l'ajout de personnel dans les CHSLD, 60 millions pour le soutien à domicile, 20 millions pour les chirurgies et la même somme pour les tests diagnostics.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer