Record de la relève pour la Fondation CHU Sainte-Justine

Justine, Chloé et Maxime Dufour-Lapointe, les trois skieuses... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Justine, Chloé et Maxime Dufour-Lapointe, les trois skieuses acrobatiques, sont porte-parole du Défi-Jeunesse Sainte-Justine des écoles privées depuis cet automne.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De nombreux événements marquaient hier la Journée nationale de la philanthropie à Montréal. Hier midi à l'hôtel Hyatt du Complexe Desjardins, l'Association des professionnels en philanthropie du Québec remettait ses prix annuels. Et hier soir à l'hôpital Sainte-Justine, un résultat record pour de jeunes philanthropes au Canada était dévoilé.

«Notre campagne de 15 millions de dollars est le plus gros engagement de la relève philanthropique au Canada», affirme Delphine Brodeur, directrice des communications de la Fondation CHU Sainte-Justine. «Jusqu'à maintenant, nous avons recueilli 10 millions.» Le tiers de l'objectif est en voie d'être recueilli au Défi-Jeunesse Sainte-Justine des écoles privées, des activités sportives d'élèves du primaire et du secondaire, qui en est à sa huitième année.

Chloé, Justine et Maxime Dufour-Lapointe, les trois skieuses acrobatiques, sont porte-parole du Défi-Jeunesse depuis cet automne. «On est les trois nées à Sainte-Justine, on a toujours fait soigner nos petits bobos ici», dit Chloé. «C'est pour la traumatologie, les accidents de ski et de vélo, on n'aurait pas pu trouver une meilleure cause», renchérit Maxime. Les trois soeurs ont déjà participé à d'autres événements caritatifs.

Deux jeunes participants du Défi-Jeunesse, Raphaële Maltais et Djammy Charles, qui sont en troisième secondaire à l'école Saint-Sacrement, ont récolté 92 000 $ cet automne, 22 000 $ de plus que leur objectif. «On court depuis secondaire 1 et on voulait battre le record de 67 000 $ de l'an dernier», dit Raphaële.

Était également présent Paul Desmarais, jr, président du conseil et co-chef de la direction de Power Corporation, qui est coprésident d'honneur de la campagne Plus mieux guérir de Sainte-Justine.

Prix et hommage

Hier midi, la Fondation Marcelle et Jean Coutu a reçu le prix de philanthrope par excellence de l'année de l'Association des professionnels en philanthropie, pour sa «générosité exemplaire» avec des dons de plusieurs millions en santé et en éducation, alors que le prix du bénévole par excellence a été remis à John A. Rae, vice-président exécutif de Power Corporation, qui préside depuis 15 ans la campagne du nouveau Centre universitaire de santé McGill, qui a permis d'amasser 300 millions. Un hommage a été rendu à Pierre Bruneau, chef d'antenne à TVA, dont l'engagement a permis de fonder quatre centres oncologiques pédiatriques dans la province.

La présidente de l'Association, Nicole Beaulieu, note que l'écart entre francophones et anglophones en ce qui concerne le montant des dons est en train de se résorber. La transparence et le professionnalisme sont la clef de la croissance, selon elle. «Je ne suis pas seulement une professionnelle de la philanthropie, je suis aussi donatrice, dit Mme Beaulieu. Quand je vois un organisme à qui je donne dans les journaux, je veux savoir pourquoi. S'il y a du retard dans un projet, il faut expliquer ce qui se passe. On veut convaincre les grandes entreprises que ça vaut la peine de certifier leurs employés qui s'occupent de philanthropie, qu'ils viennent faire des formations chez nous.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer