6% des patients canadiens sont victimes d'erreurs médicales évitables

Les patients les plus à risque sont ceux... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les patients les plus à risque sont ceux qui souffrent de plus d'un problème, comme le cancer et le diabète, et qui sont soignés par plusieurs spécialistes, selon la vice-présidente de l'ICIS.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sheryl Ubelacker
La Presse Canadienne
Toronto

Près de 6 % des Canadiens hospitalisés en 2014-2015 ont été victimes d'erreurs médicales potentiellement évitables, allant des erreurs de médication aux infections, démontre une enquête publiée mercredi.

Des 138 000 patients concernés, environ 30 000 ont été victimes de plus d'un événement indésirable qui a interféré avec leurs soins, précise le rapport compilé par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS).

La vice-présidente de l'ICIS, Kathleen Morris, a dit que des erreurs peuvent survenir partout à l'hôpital, et que tous ont la responsabilité de réduire le risque.

Ces 138 000 patients représentent 5,5 % des 2,5 millions de Canadiens, soit un patient sur 18, qui ont été admis dans les petits et grands hôpitaux du pays pendant cette période, à l'exception du Québec.

Les patients les plus à risque sont ceux qui souffrent de plus d'un problème, comme le cancer et le diabète, et qui sont soignés par plusieurs spécialistes, a dit Mme Morris. Plus le dossier d'un patient est complexe, a-t-elle dit, plus le risque d'événements indésirables est élevé.

Les données de l'ICIS ne permettent toutefois pas de déterminer si ces événements ont entraîné la mort du patient. On sait toutefois que 17 300 des 138 000 patients identifiés dans le rapport sont morts à l'hôpital.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer