Morte après un refus de transfusion: «épouvantable», dit Couillard

Éloïse Dupuis, 27 ans, a donné naissance à... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Éloïse Dupuis, 27 ans, a donné naissance à son premier enfant, quelques jours avant son décès.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le décès d'une femme témoin de Jéhovah après un refus de transfusion sanguine est « épouvantable », mais la liberté des patients à renoncer à des soins doit être respectée, a affirmé Philippe Couillard.

Le premier ministre réagissait à la mort, la semaine dernière, d'Éloïse Dupuis. La jeune femme de 26 a été hospitalisée après un accouchement qui s'est compliqué.

« Ça nous heurte, parce qu'une jeune femme qui meure comme ça, c'est épouvantable », a-t-il dit. Mais c'est la façon dont les droits sont mis en place chez nous et sont respectés. »

M. Couillard, qui a lui-même fait carrière comme neurochirurgien, a indiqué en point de presse avoir déjà été confronté à ce genre de situation. La directive était claire : « si une personne apte à consentir refuse son consentement à un traitement médical, même au prix de sa vie, on ne peut pas aller contre sa volonté », a souligné le premier ministre.

Le chef du gouvernement a expliqué qu'il vaudrait mieux mettre en place des solutions en amont, pour informer les citoyens sur le point d'intégrer une religion ou une secte. Il faut « qu'ils voient quelles sont les conséquences possibles pour eux ou pour elles. Et là je pense qu'on la voit cette conséquence », a-t-il dit.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer