Exclusif

Alimentation: Ottawa bannira les gras trans

La ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott,... (PHOTO SEAN KILPATRICK, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

La ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, a dit à La Presse qu'elle s'attendait à ce qu'Ottawa annonce son plan pour bannir les gras trans et favoriser une meilleure nutrition d'ici la fin de l'année.

PHOTO SEAN KILPATRICK, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(OTTAWA) Le gouvernement Trudeau annoncera d'ici la fin de l'année son plan pour éliminer les gras trans, réduire le sel dans les aliments transformés et favoriser une meilleure nutrition, a appris La Presse.

« Nous parlerons beaucoup de saines habitudes alimentaires au cours des prochains mois, a dit la ministre de la Santé, Jane Philpott, en entrevue à La Presse. [...] C'est très important de faire en sorte que les Canadiens mangent bien, qu'ils aient de bonnes options et de bons conseils pour bien manger. » 

« Pouvoir s'assurer que les gens puissent bien manger et bien vivre, c'est exactement le genre de choses qui aidera le système de santé », estime Jane Philpott.

La ministre a indiqué à La Presse « soupçonner » qu'Ottawa annoncerait son plan d'ici la fin de l'année pour bannir les gras trans et favoriser une meilleure nutrition. En campagne électorale, les libéraux avaient promis de « mettre en place des règles plus sévères, similaires à celles des États-Unis, pour éliminer les gras trans », selon la plateforme libérale. Cet engagement se retrouve aussi dans la lettre de mandat de la ministre Philpott, qui parle d'une annonce « dans un avenir rapproché ».

Outre l'élimination des gras trans, le plan du gouvernement Trudeau en matière de nutrition comprendra des mesures pour réduire le sel dans les aliments transformés, améliorer l'étiquetage des aliments pour énumérer les sucres et les colorants artificiels dans les aliments transformés, ainsi que de nouvelles règles (déjà en vigueur au Québec) sur la commercialisation de la malbouffe pour les enfants. Toutes ces mesures sont des engagements électoraux des libéraux.

S'inspirer des États-Unis

Pour éliminer les gras trans, le gouvernement Trudeau veut s'inspirer des nouvelles règles américaines annoncées au printemps 2015. L'industrie alimentaire américaine a jusqu'au mois de juin 2018 pour complètement éliminer les huiles végétales partiellement hydrogénées, principale source de gras trans industriels, de ses produits. La Food and Drug Admininistration a prédit que la disparition des gras trans allait éviter des milliers de crises cardiaques tous les ans aux États-Unis.

« C'est une excellente nouvelle », a dit Christelle Féthière, de l'Association pour la santé publique du Québec, qui attendait cette annonce depuis longtemps. 

« Les gras trans représentent un danger pour la santé. Ça fait des années que c'est dénoncé. Pour les bébés, c'est très grave et particulièrement préoccupant », indique Christelle Féthière.

Alors que les consensus sont rares dans la science en alimentation, les gras trans ont réussi à pratiquement faire l'unanimité contre eux. On connaît peu de spécialistes de la santé qui ne les condamnent pas. Si l'industrie alimentaire les utilise encore, c'est qu'ils sont des ingrédients peu chers qui peuvent améliorer la texture d'un aliment et prolonger sa vie sur les tablettes des supermarchés.

Yoni Freedhoff, professeur adjoint de médecine familiale de l'Université d'Ottawa, presse le gouvernement fédéral de faire son annonce le plus rapidement possible. « Les gras trans, ceux qui ne sont pas naturels, sont des toxines qui ne sont pas sécuritaires et qui se trouvent dans nos aliments, » a expliqué M. Freedhoff lors de son passage au congrès de l'Ordre des diététistes du Québec, le week-end dernier. Je ne sais pas ce qu'on attend pour les retirer. Le plus longtemps les gras trans se retrouveront dans notre système alimentaire, le plus nous allons avoir de décès, littéralement. Santé Canada devrait protéger les Canadiens et améliorer leur santé, plutôt qu'attendre le bon momentum politique pour faire ses annonces. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer