Santé mentale: un médecin autiste honoré pour son combat

Une fois qu'on a diagnostiqué chez lui un... (PHoto David Boily, archives La Presse)

Agrandir

Une fois qu'on a diagnostiqué chez lui un syndrome d'Asperger, l'hématologue Richard Le Blanc a dû se battre jusqu'en 2015 pour recouvrer son droit de pratique.

PHoto David Boily, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'hématologue Richard Le Blanc, qui s'était vu retirer son droit de pratique au Centre hospitalier de l'Université de Sherbrooke (CHUS) en 2012 en raison de conflits avec certains collègues, a reçu le prix Orange de l'Association des groupes d'intervention en défense de droits en santé mentale du Québec.

Une fois qu'on a diagnostiqué chez lui un syndrome d'Asperger, après sa suspension, le médecin, dont les compétences exceptionnelles avaient été saluées par plusieurs collègues, a dû se battre jusqu'en 2015 pour recouvrer son droit de pratique. 

Après des négociations complexes, le CHUS et le médecin, représenté par l'avocat Jean-Pierre Ménard, se sont entendus sur un protocole permettant d'encadrer ses traits de personnalités liés au syndrome d'Asperger.

« Ses démarches illustrent bien les embûches et la discrimination vécues par les personnes vivant un problème de santé mentale lié à l'insertion à l'emploi et à la défense de leurs droits », a déclaré Doris Provencher, directrice générale de l'AGIDD-SMQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer