Premier revers pour un possible pharmacien fraudeur

Jonathan-Yan Perreault... (photo tirée d'internet)

Agrandir

Jonathan-Yan Perreault

photo tirée d'internet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le plus grand propriétaire de pharmacies au Québec, avec une quarantaine d'Uniprix, vient de subir un premier revers dans le combat que mène son ordre professionnel pour lui faire perdre son droit de pratique.

Le conseil de discipline de l'Ordre des pharmaciens a décidé hier d'entendre immédiatement la cause contre Jonathan-Yan Perreault, plutôt que de temporiser, comme le demandait le pharmacien.

On lui reproche notamment d'abuser de stupéfiants, de fabriquer de fausses ordonnances, d'avoir tenu des propos menaçants et d'avoir vendu des médicaments sans ordonnances, mettant en péril la santé de centaines de personnes.

Des millions de dollars sont en jeu : la vente de ses commerces pourrait être bloquée si le conseil de discipline lui enlève son titre.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer