Le chantier du CHUM encore paralysé

Un travailleur dans une nacelle contenant un poutre... (PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE)

Agrandir

Un travailleur dans une nacelle contenant un poutre endommagée.

PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une portion du chantier du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM) est actuellement paralysé, car des travailleurs s'inquiètent de l'effondrement d'une section de l'édifice. Comme le rapportait TVA Nouvelles ce midi, des fissures sont apparues sur certaines poutres de la section D du chantier.

Inquiets, certains travailleurs se sont prévalus de leur droit de refus et n'ont pas accepté de travailler ce matin. Le nombre exact de travailleurs impliqués est inconnu.

Directeur des communications de Construction santé Montréal, Stéphane Mailhot confirme que des fissures sont apparues sur des «cales», soit des morceaux situés entre les poutrelles et la toiture, au 9e étage.

«Un ingénieur est actuellement en train d'analyser la situation. Il rendra son rapport rapidement et nous pourrons déterminer ensuite si les travaux peuvent reprendre ou non. Nous estimons que le tout sera réglé rapidement, d'ici quelques heures», affirme M. Mailhot.

La portion du chantier actuellement paralysée fait à peine 40 mètres carrés selon M. Mailhot.

Il y a trois jours, le chantier du CHUM avait été entièrement paralysé durant quelques heures à la suite d'une panne électrique. Les 1000 travailleurs présents sur le chantier étaient retournés à la maison ce jour-là.

La livraison provisoire du CHUM, qui était prévue pour le mois d'avril, a été remise à l'automne il y a plusieurs mois. Les retards dans les travaux sont en cause.-30-

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer